Comment fonctionnent les algorithmes des réseaux sociaux en 2023 ?

Vous venez de partager une nouvelle publication sur le compte Instagram de votre marque, le visuel est esthétique, la description est bien rédigée avec l’utilisation d’emojis pour la rendre encore plus attrayante. Sans oublier le fait que vous avez vérifié auprès d’analyses statistiques, la date et l’heure idéales, pour poster afin d’optimiser les chances que votre post ait un maximum de visibilité…

Et pourtant, quelques heures après avoir posté, votre publication n’a obtenu qu’une trentaine de likes (j’aimes) pour seulement quatre commentaires. Là, c’est l’incompréhension totale. Vous ne comprenez pas pourquoi ce post a généré si peu de réactions alors que votre compte cumule les 8000 abonnés !

La réponse est simple : Votre post est passé entre les mailles du filet de l’algorithme Instagram ! Et ce fléau concerne tous les réseaux, que ce soit Tik Tok, Instagram, Twitter, Youtube, Facebook ou encore LinkedIn, chacun d’entre-eux possède un algorithme qui définit les publications qui seront mises sur le devant de la scène ou non.

RTFKT Logo x Body

Focus sur les nouveautés des algorithmes d’Instagram, Tik Tok, Facebook et Twitter en 2023.

Algorithmes organiques vs Algorithmes publicitaires

La première chose à retenir, c’est qu’il existe deux types d’algorithmes : publicitaire et organique. L’algorithme publicitaire génère une visibilité, avec une cible précise (genre, tranche d’âge, géolocalisation, etc.). À noter que cette visibilité est payante. L’algorithme organique, quant à lui, est plus généraliste et va surtout s’appuyer sur les habitudes et le comportement des utilisateurs. On parle aussi d’organique pour toutes les publications non sponsorisées. 

 

Réseaux sociaux : Quelles sont les nouveautés de leur algorithmes ?

Instagram

Les deux points qui ont été observés sont une baisse considérable du nombre d’impressions sur les posts à base de photographie ou encore le passage de la vidéo en format carré vers les reels (500 x 888px) qui favorise davantage la visibilité. 

Le mot d’ordre 

L’heure est à l’ORIGINALITÉ ! Avec la nouvelle version de l’algorithme Instagram, on ne poste plus pour poster. Nous ne sommes plus à la quantité, mais à la qualité. Ainsi, pour être certain que notre contenu soit repéré par l’algorithme Instagram, nous allons devoir remplir un certain nombre de critères : 

  • L’intérêt :  Instagram observe davantage le comportement de ses utilisateurs. Prenons l’exemple de Franck qui aime, partage et commente de nombreuses publications concernant l’automobile et que vous êtes justement une concession auto, il y aura de grandes chances pour lui de voir passer l’un de vos contenus dans son fil d’actualités. De même que si un utilisateur a pour habitude de réagir au contenu d’un compte en particulier, celui-ci aura sera plus à même de le voir apparaître en top de son fil d’actus.
  • Le moment : Si vous tenez un planning éditorial, c’est le moment de se pencher sur le comportement de votre audience ! Il y a une quantité astronomique de posts (tous types confondus) qui sont postés à la seconde. L’algorithme va donc mettre en lumière les publications les plus récentes. Ainsi, veillez à observer les heures auxquelles VOTRE audience (et non, une audience de manière générale) est la plus active.
  • Le rythme : Bien que l’algorithme favorise la qualité à la quantité, il n’en est pas moins que pour gagner en audience, il ne faut pas oublier de maintenir une certaine constance de publication. Il ne s’agit pas de poster en grande quantité, mais de poster à un rythme régulier pour ne pas tomber dans l’oubliette. D’où le maintien et le suivi d’un planning éditorial.
  • La diversification : Comme il est mentionné précédemment, l’algorithme observe le comportement de ses utilisateurs. Ainsi, s’il constate qu’un utilisateur ne suit pas beaucoup de comptes ou génère très peu d’interactions, il va lui suggérer d’autres comptes dont les thématiques sont variées pour diversifier ses centres d’intérêts. 

 

Tik Tok

Tik Tok, synonyme de « Pour toi ». De nombreux utilisateurs pensent qu’il suffit d’ajouter le hashtag #pourtoi pour optimiser l’audience de leur contenu. Or, ce qu’il faut garder en tête, c’est que Tik Tok est avant-tout une plateforme qui vise à personnaliser l’expérience utilisateur. Ainsi, une personne qui réagit fréquemment (like, commente, partage, enregistre) à des Tik Tok liés au voyage, sera plus à même de voir du contenu en rapport avec cette thématique dans son fil d’actualités.

Il faut donc garder en tête que chaque utilisateur a ses préférences et donc, un utilisateur A aura des suggestions de contenus différentes d’un utilisateur B. 

Mais alors, comment fonctionne l’algorithme Tik Tok et comment tomber dans ses filets ?

Le mot d’ordre 

Tik Tok vous note ! À l’instar de l’algorithme Instagram, l’algorithme Tik Tok possède quelques critères de sélection auxquels tout utilisateur a tout intérêt à comprendre et respecter (critères basés sur une étude de Gitconnected) :

 

  • Rewatch :  Cela correspond au nombre de fois qu’un utilisateur regarde une même vidéo, plus cet utilisateur regarde un Tik Tok, plus celui-ci sera valorisé. 
  • Temps : Si plusieurs utilisateurs regardent jusqu’à la fin une vidéo sans switcher vers les suivantes, celle-ci sera plus visible, l’algorithme comprendra alors qu’elle suscite de l’intérêt.  
  • Réactions : Partages, commentaires ou « likes », ces réactions sont comptabilisées par l’algorithme, ainsi, plus une vidéo génère de réactions, plus elle sera susceptible d’atterrir dans les « pour toi ». Autant dire que l’originalité du contenu est de mise. Sans oublier les fameuses « trends » (tendances), que ce soit des musiques, chorégraphies ou challenges, soyez à l’affut et n’hésitez-pas à les reproduire !

Facebook

Nous avons évoqué plus haut l’originalité de contenu, la personnalisation, la fréquence de publication… Pour l’algorithme Facebook, c’est légèrement différent ! Pour réussir à capter son algorithme, il n’y a rien de mieux que la publicité ou plus communément appelées « Ads ». 

Le mot d’ordre 

C’est un petit peu ce qu’on pourrait qualifier de boucle de l’algorithme : Vous allez créer une publicité avec une cible précise et un budget généreux pour que cette publicité persiste dans la durée et atteigne le plus d’utilisateurs possible. Cette publicité va connaître une grande audience et inciter les utilisateurs à suivre votre page. Une visibilité en entrainant une autre, vos nouveaux abonnés ne s’intéresseront plus uniquement à vos publicités, mais commenceront à interagir avec votre contenu organique. Bingo, vous êtes en plein dans l’algorithme ! 

Il faut donc privilégier les « Ads » pour que votre contenu organique soit valorisé : 

 

  • Moment :  Il faut garder en tête que Facebook appartient au groupe Meta. Partant de ce postulat, son algorithme fonctionne de la même manière que celui de son frère Instagram. Ainsi, la date et l’heure auxquelles vous publiez ont toute leur importance, privilégiez la publicité récente et n’oubliez-pas de vous renouveler. 
  • Réactions : L’algorithme va se pencher sur le comportement des utilisateurs, plus une publication génère de réactions, plus celle-ci sera suggérée. 
  • Contenu : Pour générer de la réaction, on favorise l’originalité. Un contenu pertinent, avec des mots clés, des visuels qualitatifs et surtout unique : chaque publication doit avoir son thème, un objectif bien précis. 

 

Une fois que vous aurez adopté tous ces critères dans la création de vos publicités, n’oubliez pas de les mettre en place pour votre contenu organique. Cela vous évitera de devenir dépendant des « Ads ».

 

Twitter

Depuis sa création, Twitter est sans conteste LE réseau de l’instantané par excellence ! En 2022, ce sont plus 10.000 tweets qui ont été recensés à la seconde, soit environ 825 millions par jour. Killian Mbappé a fait un triplé à la finale de la coupe du Monde, ce ne sont pas moins de 24.400.000 tweets qui ont été recensés en seulement une seconde.  

 

Quels sont les critères de sélection de cet incontournable du « live tweet » (tweet en direct) ?  : 

 

  • Moment :  Tout comme ses compères Facebook et Instagram, l’algorithme Twitter analyse la date et l’heure auxquelles le tweet a vu le jour.
  • Rythme : Nous comprenons bien que le facteur temps est important. Plus le tweet est récent plus il sera visible. Donc, pour ne pas figurer dans les tweets anciens, il suffit d’adopter un rythme régulier avec des tweets fréquents. 
  • Réactions : Quel tweet a généré le plus de likes, de « retweet » (RT), de commentaires, quel twittos a gagné de nouveaux followers, etc. Plus un tweet génère de réactions, plus il apparaîtra dans le fil d’actualités. D’ailleurs, le fameux « retweet » a toute son importance. Un utilisateur pourrait voir apparaître un tweet sur une thématique qui ne l’intéresse pas forcément, tout simplement parce que l’un de ses abonnements l’a retweeté (repartage).
  • Relation : L’algorithme Twitter analyse aussi le comportement de celui qui tweet, si celui-ci est plutôt actif ou passif. Ainsi, un utilisateur A qui interagit avec sa communauté, répond aux commentaires sera plus visible qu’un utilisateur B qui diffuse uniquement l’information, sans pour autant créer une relation de proximité avec son audience. 
  • La Twitter Card : Fonctionnalité qui permet d’optimiser l’apparence d’un tweet et de le personnaliser à son contenu. Ainsi, l’algorithme va analyser tout élément visuel qui compose le tweet (en plus du texte) et va l’assimiler à une thématique, ce qui permettra au tweet en question d’atteindre la cible qui lui correspond.   

Le saviez-vous ? 

Le mot « tweet » est devenu un verbe que l’on peut conjuguer : je tweete, tu tweetes, il/elle tweete…

 

Que retenir ?

 

Dans le cadre de cet article, j’ai mis en avant quatre réseaux sociaux avec leur algorithme. Ce qu’il faut retenir c’est que chaque réseau a son algorithme propre avec des particularités plus ou moins similaires. Bien entendu, les réseaux appartenant au groupe Meta sont plus susceptibles de se ressembler en terme de fonctionnalités. Le plus important, c’est de favoriser la pertinence du contenu, la qualité à la quantité. On ne poste plus pour poster, on poste pour véhiculer de l’information. Nous ne partageons pas à outrance, nous partageons en suivant une fréquence. Le maître mot : Planning éditorial. Il est important de garder en tête que pour adopter une bonne stratégie sur les réseaux, il faut planifier, que chaque contenu ait sa date clé et son objectif. 

Enfin, retenez aussi que chaque réseau a son audience, ses particularités, ses formats, ainsi un contenu diffusé sur Instagram ne sera pas forcément le même que sur Facebook, n’oublions donc pas d’adapter. 

 

Sources :  https://pluvian.fr/blog-marketing-digital/social-media/algorithme-instagram/ 

https://lesmakers.fr/comment-percer-sur-tiktok/ 

https://www.proinfluent.com/nombre-utilisateurs-twitter/ 

https://fr.al-ain.com/article/mbappe-twitter-record 

https://www.pellerin-formation.com/algorithme-instagram-2023/