Catégories
E-Santé E-transformation du monde

Chatbots : ont-ils leurs places en santé ?

Chatbots : ont-ils leurs places en santé ?

Le digital commence peu à peu à voir le jour dans le domaine de la santé. La prise de rendez-vous sur internet est déjà utilisée depuis quelques années. 70 000 médecins sont aujourd’hui sur Doctolib et depuis le début de la crise du Covid-19, 2,5 millions de consultations à distance se sont tenues en un mois.Les individus font désormais de plus en plus confiance à la technologie en ce qui concerne les questions de santé.

Les nouvelles technologies permettent aux individus de trouver des réponses à leurs questions, de manière de plus en plus autonome. C’est dans cet avènement de technologies que de nombreux chatbots en santé ont vu le jour.

Le chatbot est un robot logiciel qui reproduit un langage naturel dans le but de dialoguer avec un individu par le biais de conversations automatisées. Ils sont disponibles sur plusieurs supports comme les sms, pages web, applications mobiles, applications de messagerie ou encore enceintes connectées. L’usage des chatbots peut rendre de nombreux services aux professionnels comme aux patients. Le champ des applications est large : information médicale, prévention ou encore amorce de prise en charge.

chatbots en santé

Pour l’information médicale, délivrant une aide ponctuelle

La santé est une des premières thématiques recherchées sur internet. On a pu voir un essor de blogs et de forums ces dernières années. Mais les informations sur ces sites sont rarement vérifiées par un professionnel de santé.

Les nouvelles technologies sont un atout majeur pour l’accès à une information médicale pour tous. Le chatbot délivre une formation fiable et surtout accessible à tout le monde. Il permet ainsi à une personne non issue de la santé de comprendre un langage qui peut parfois être complexe.

De nombreux chatbots ont été créés pour inviter les patients à communiquer sur leurs symptômes, permettant ainsi de dresser une liste de causes possibles. Les centres de soins sont parfois débordés de patients pour des problèmes mineurs car ils ne savent pas vers qui s’orienter. Ils peinent alors à avoir un rendez-vous chez le médecin, ne trouvent pas les réponses à leurs questions sur internet et se dirigent alors vers les urgences qui se retrouvent dépassées. Ces étapes de pré-consultation les dirigent vers un praticien, ou une téléconsultation, voir des options de self-care dans le cas d’une pathologie bénigne. Concernant la prise de rendez-vous, il permet plus de rapidité que par telephone, de voir clairement les offres de soins proposées et les créneaux disponibles. Coté médecin : moins de frais de secrétariat et une optimisation du taux de remplissage.

On peut citer l’exemple du chatbot Abortinfo qui permet de guider les femmes souhaitant recourir à une IVG.

Ainsi le processus de prise en charge est accéléré et les heures de longues attentes sont évitées.Cet outil à aussi un intérêt pour les professionnels qui pourront anticiper la prise en charge du patient avec les informations deja récoltées.

Pour le suivi medical à long terme

De nombreux chatbots ont été développés pour informer des patients autour de leurs pathologies ou leurs traitements. Dans le cadre pré ou post-opératoire par exemple, des chatbots automatisent le suivi des patients depuis chez eux. Comme par exemple, CitizenDoc qui propose d’automatiser le suivi des patients à domicile.

Il peut par exemple effectuer un rappel de prise de médicaments ou donner des conseils lors du parcours de soin du patient. Cela permet notamment de dégager du temps aux soignants et de réduire les déplacements dans les établissements de soins en période de crise sanitaire.

Pour la prévention

Dans la période de pandémie que nous vivons actuellement, la prévention est devenue une priorité pour éviter les situations de détresse psychologique à laquelle beaucoup d’individus font face. Les agents conversationnels peuvent être très efficace pour offrir un accompagnement personnalisé et disponible 24h/24 et 7/7j. Les personnes ayant besoin d’être accompagnées peuvent alors interagir anonymement avec le chatbot qui va lui fournir des conseils ou les diriger vers un professionnel de santé. 

Il existe notamment des chatbots destinés aux personnes en souffrance pour prévenir sur des addictions telles que l’alcool.

En amorce de prise en charge

La prise en charge à l’hôpital nécessite de nombreuses charges administratives en amont. Le chatbot rend possible l’automatisation de plusieurs de ces tâches pour décharger les secrétariats et gagner du temps. Le patients pourra en amont remplir des informations tels que ses antécédents médicaux, ses traitements, et toutes autres informations nécessaires à sa prise en charge.

Les limites du chatbot en santé

Le risque avec ces chatbots en santé est l’autodiagnostic voir l’automédication, le chatbot n’a pas vocation à remplacer les médecins mais à anticiper les consultations et libérer du temps en rendez-vous.

Il est aussi nécessaire d’assurer la fiabilité du contenu par l’intermédiaire de sources médicales crédibles et validées. Par ailleurs, des données de santé et des données personnelles étant susceptibles d’être communiquées, une attention supplémentaire doit être portée à la sécurisation des données.

Conclusion

Le chatbot en santé est donc un outil très intéressant qui commence seulement à être exploité en France. Il existe encore de nombreuses manières pour l’améliorer et pour le developper et soutenir le secteur de la santé qui à de nombreux efforts à fournir pour travailler sur sa transformation digitale.

Avec la crise sanitaire du Covid-19, ce genre de technologie est d’autant plus nécessaire car elle permet de minimiser les déplacements en établissement de soin lorsque ce n’est pas nécessaire et de dégager du temps aux professionnels en les déchargeant de tâches administratives. Ainsi, les individus seront accompagnés au mieux de façon bienveillante, avec un outil à l’écoute qui explique les choses de manière simple, pédagogique et disponible 24h/24 peu importe le jour.

Outre le chatbot, l’intelligence artificielle est utilisée dans bien d’autres domaines en santé, comme la chirurgie assistée par ordinateur ou les prothèses intelligentes. Des dispositifs expliqués dans l’article de Mélanie Patural « L’intelligence Artificielle au service de la santé ».

Laisser un commentaire