Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Le terme Bitcoin trouve son origine de l’anglais « coins » (pièce de monnaie) et de « bit » (l’unité de mesure informatique binaire).

Le bitcoin a été créé en 2009 par un ou plusieurs programmeurs informatiques connus sous le pseudonyme « Satoshi Nakamoto », dont l’identité reste inconnue.

Il s’agit d’une monnaie virtuelle qui permet des transactions quasi immédiates et gratuites. Elle existe uniquement sous forme numérique, et ses utilisateurs doivent disposer d’un porte-monnaie électronique.

On la nomme aussi « la crypto-monnaie« , le logiciel gérant les transactions en bitcoins reposant sur des fonctionnalités et des algorithmes de cryptographie.

Contrairement à l’euro qui est reconnu par les pouvoirs publics, la crypto-monnaie n’est pas reconnue. C’est pourquoi même si de plus en plus de sites e-commerce et de boutiques physiques permettent cette monnaie virtuelle, un commerçant n’est en aucun cas obligé d’accepter cette monnaie.

Qu’est-ce qu’une monnaie décentralisée ?

Une des particularités de cette monnaie est son système de paiement électronique entièrement décentralisé, le bitcoin ne dépend ainsi d’aucune entité régulatrice.

Pour illustrer notre propos :

  • L’euro est encadré par des systèmes centralisés. Si l’euro vient à perdre de la valeur, la banque centrale européenne intervient pour réguler ses fluctuations.
  • A l’inverse, de part son système décentralisé la valeur du Bitcoin est « auto-géré » et dépend directement du marché de l’offre et de la demande. Cela rend la valeur du bitcoin très fluctuante : un bitcoin valait en moyenne 40 euros en Mars 2013, puis 800 euros en Novembre 2013.

Comment fonctionne le réseau ?

Le bitcoin est un réseau auto-géré par ses utilisateurs, il fonctionne en « peer to peer». Le réseau est constitué de l’ensemble des utilisateurs du logiciel bitcoin qui sont connectés à Internet.

Il suffit à la personne souhaitant payer d’ouvrir un portefeuille virtuel qui lui sert à stocker et à expédier sa monnaie virtuelle vers les portefeuilles des autres utilisateurs.

Envoyer des bitcoins peut s’apparenter à l’envoi d’un email : il suffit en effet de connaitre l’adresse bitcoin du destinataire. Chaque adresse bitcoin a un identifiant unique, et permet d’émettre ou de recevoir des bitcoins.

Le principe de la transaction est simple : on ajoute à l’adresse de destination le nombre de bitcoins transférés à partir de l’adresse de départ.

Chaque transaction est signée par une clé privée, empêchant toute modification du montant de la transaction après son émission. Cette signature est la preuve mathématique que la transaction provient bien du propriétaire du portefeuille virtuel. Chaque transaction est vérifiée, puis enregistrée dans la « blockchain ».

Qu’est-ce que la blockchain ?

Le bitcoin tout comme les autres crypto-monnaies, fonctionnent à partir d’une Blockchain (une chaîne de blocs de données).

La blockchain est une base de données regroupant tout l’historique des transactions effectuées entre les utilisateurs. On pourrait comparer la blockchain à un immense registre virtuel, public. Le code source de bitcoin étant ouvert, tout le monde peut le consulter.

Comment est sécurisé le réseau Bitcoin ?

Le réseau est sécurisé par « les mineurs » qui sauvegardent les transactions, qui sont chiffrées, dans l’archive publique.

Les mineurs sont en fait des utilisateurs qui souhaitent sécuriser et sauvegarder les transactions à partir de leur matériel informatique et de logiciels spécifiques. En échange de chaque transaction validée, les mineurs reçoivent des bitcoins.

Cette monnaie virtuelle s’accompagne néanmoins de nombreux risques : spéculations, blanchiment d’argent, financement d’activités terroristes…

Récemment développé, l’outil Blockchain Inspector permettrait d’analyser la blockchain afin de permettre aux entreprises « de se conformer aux obligations juridiques résultant des réglementations internationales en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. »

Caroline PENNELLE

 

Sources :

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/11/29/payer-et-vendre-sans-les-banques_1798066_1650684.html

« Comprendre et utiliser le Bitcoin » Par Serge Roukine

«  Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques » Le Monde