Tout le monde le sait, les nouvelles technologies et leurs applications dans la vie quotidienne proviennent principalement de recherches menées par les grandes puissances militaires mondiales. Mais la transformation digitale va tellement vite qu’elle touche l’armée et les équipementiers de plein fouet. Le digital est aussi bénéfique pour les campagnes de recrutement. Zoom sur l’impact du digital dans ce secteur.

Les équipementiers participent au développement de l’armée digitale.

La digitalisation du combattant, c’est le nerf de la guerre. L’équipement du soldat se modernise afin de mieux protéger ce dernier mais aussi pour lui offrir plus de mobilité. Safran Electronics & Defense, équipementier de l’Armée française, propose aux soldats sa solution FELIN. Celle-ci est composée de plusieurs outils :

  • Lunette de tir facilitant les combats nocturnes.
  • Tenue de combat optimisant la mobilité.
  • Oculaire de visée déportée afin de pouvoir observer sans s’exposer inutilement.
  • Radio individuelle.
  • GPS donnant la position des autres fantassins.
  • Calculateur relié à une tablette permettant au soldat de piloter son énergie, transmettre des images et utiliser sa radio. C’est aussi l’interface de tous ses équipements.
  • Bandeau ostéophonique transmettant les sons par vibrations osseuses au niveau des tempes et permettant de communiquer et d’entendre malgré le bruit ambiant.

Grâce l’ensemble de son équipement, le soldat est mieux protégé, plus mobile, communique plus facilement avec ses compagnons mais aussi avec son poste de commandement, possède plus d’autonomie et son arme est multi-usages. L’Armée française est entrée dans l’ère du combat collaboratif et participe à la digitalisation du champs de bataille.

Digitalisation des campagnes de recrutement : une nouvelle guerre pour l’Armée.

Rien qu’en faisant des recherches pour cet article, mon Facebook était rempli de liens sponsorisés sur le recrutement de l’Armée de Terre. Et les bannières « L’Armée de Terre recrute » ont envahi les sites que je visite. Preuve que leur stratégie digitale est au point.

Bandeau armée recrute

Publicité Facebook Armée recrute

Exemples de bandeau et de publicité sur Facebook

L’Armée de Terre recrute chaque année environ 10 000 jeunes et est présente sur les réseaux sociaux depuis 2010. Après avoir compris que beaucoup d’internautes discutaient sur les réseaux du métier de soldat sans passer directement par les sites de recrutement de l’Armée, les responsables du recrutement ont investi ces réseaux.

C’est une vraie stratégie de guerre. L’Armée, en temps qu’employeur majeur en France, se doit de séduire 120 000 jeunes pour en sélectionner un dixième. Pour atteindre ces objectifs, une stratégie 360° a été mise en place :

Pour gérer cette machine de guerre, l’équipe en charge du marketing et de la communication du recrutement est composé de 18 individus, ayant des compétences en ressources humaines. Avec une page Facebook regroupant plus de 580 000 likes, cette dernière est le pilier de la stratégie de communication de l’Armée de Terre.

L’axe principal de la stratégie et la ligne éditoriale sont simples :  « On ne naît pas soldat, on le devient ». Cette baseline choc est particulièrement efficace auprès des jeunes. Elle est en parfaite adéquation avec l’objectif de l’Armée : avoir une armée jeune.

Couverture facebook armée recrutement

Couverture de la page Facebook

Aujourd’hui, le site internet rentre en concurrence avec les centres physiques de recrutement. Les jeunes préfèrent avoir le premier contact avec un recruteur derrière leur écran. L’Armée de Terre est totalement dans la guerre du digital et sur tout les terrains, du recrutement au champs de bataille.

Sources :

Blog du modérateur

Les Echos

Challenges

Safran