Sur le marché des éditeurs de CMS e-commerce, on peut dire qu’il existe deux catégories ; les très gros e-commerce qui passent par des solutions coûteuses fournies par des éditeurs historiques (Intershop, Hybris, Demandware) ; tous les autres, qui vont passer par des solutions plus accessibles, que ce soit en SAAS ou sur un serveur dédié. Le processus de digitalisation continu et l’essor des petits commerce ont amené sur le marché des sites de plus en plus performant et de moins en moins coûteux pour que chacun puisse vendre sur internet : de là naissent Drupal Commerce, Magento, Shopify, Prestashop et… Woocommerce !

Un e-commerce peu coûteux… si les besoins sont analysés

Woocommerce est particulièrement symptomatique de cette tendance du “tous commerçants” puisqu’il n’est rien d’autre qu’un plugin du très célèbre CMS WordPress. Autrement dit, il est possible d’ouvrir un e-commerce avec très peu de compétences techniques en se reposant sur un CMS robuste, pour peu que l’on s’assure de le sécuriser correctement (notamment par une certification SSL, bientôt obligatoire) et d’effectuer correctement le référencement (par exemple avec Yoast). Un thème coûtant en moyenne 60€, une certification SSL et un hébergement environ 15€ par mois et un nom de domaine 12€ (en .fr), le coût mensuel de la première année est d’environ 20€ par mois. C’est un coût de fonctionnement très faible par rapport à ce que cela pouvait auparavant représenter. Toutefois, chaque extension Woocommerce nécessitera un supplément, bien que certaines soient gratuites. Par exemple, il va être important d’assurer une possibilité pour les clients de payer par carte afin d’augmenter le taux de conversion. Il faut donc installer une extension de gestion de paiement par carte, et celle-ci peut être payante. Il faudra donc veiller en amont à analyser ses besoins pour établir un budget en conséquence.

Photo de quelques extensions de paiement pour Woocommerce

Présentation de Woocommerce

Fonctionnant sur l’écosystème WordPress, Woocommerce en suit les principes. Ainsi, Woocommerce ajoute un « Custom Post Type » particulier : les produits. Autrement dit, une page produit n’est ni une page, ni un article, mais un produit en tant que tel. De la même manière que les articles il est possible d’attribuer aux produits des catégories (classification hiérarchique) ou des tags (classification non hiérarchique). Enfin, comme pour les articles, on retrouve un titre, une image principale, une description. La comparaison s’arrêtera là puisque Woocommerce va ensuite prendre en charge de nombreux aspects spécifiques. Le type de produit d’abord : simple, si c’est un produit classique, groupé s’il est destiné à être vendu avec un autre produit, externe s’il s’agit d’un produit vendu ailleurs, par exemple dans le cadre d’une affiliation, ou enfin un produit variable, c’est-à-dire un produit qui est disponible avec des petites variations (par exemple un t-shirt en S, M ou L). L’inventaire, ensuite, permet une gestion des stocks basique et notamment d’afficher si le produit est disponible, en faible stock ou indisponible. Enfin, l’onglet livraison permet d’établir les dimensions du produit pour ensuite fixer le prix de la livraison.
Les onglets permettent de paramétrer le produit

Un suivi marketing performant

Woocommerce permet, au-delà du simple interfaçage d’un catalogue produit, d’exécuter une stratégie de marketing digital. Il intègre nativement la possibilité de créer des codes promos pour animer la boutique, permet de faire des benchmarks des ventes. Surtout, des extensions permettent d’intégrer le CRM de son choix, des applications de communication avec les API postales pour les livraisons. Ainsi, dans une logique modulaire, Woocommerce pourra aller d’une petite boutique d’un indépendant à une PME, les extensions permettant de coller au fonctionnement de l’entreprise (par exemple si l’entreprise dispose d’un ERP ou non). Bâtie sur WordPress, le référencement des produits est aisé avec Yoast et l’UX peut être très optimisée en utilisant des thèmes WordPress dédiés au e-commerce.
Flatsome, un thème WordPress dédié à Woocommerce