Webinar : Le succès grandissant des DNVB

Vous avez déjà entendu parler des Digital Native Vertical Brands ?

 

Ces entreprises nées pure players cassent les codes du retail historique. Elles ont pour vocation de placer leurs clients au cœur de leur stratégie en se concentrant, d’une part sur leurs attentes, et d’autre part sur l’expérience qu’elles leurs proposent. Basées sur le business model « direct to consumer », les DNVB ont pour ambition de supprimer un maximum les intermédiaires de la confection à la distribution. Partons à la rencontre de ces jeunes pousses qui ne cessent de gagner du terrain sur le marché français.

Dans ce webinar animé par Paul-Louis Benard de PayPlug, les fondateurs des deux DNVB Trust Society et Saeve, prennent le micro pour évoquer les raisons de leurs succès. Au-delà d’échanger autour du e-commerce, de la croissance et du made in France, ces prises de parole ont également pour vocation de promouvoir la solution PayPlug.

Au programme :

  1. Panorama des comportements d’achats des DNVB françaises
  2. Les meilleurs conseils pour gagner en conversion
  3. Outils et solutions pour assurer une croissance pérenne et made in France

 

Les comportements d’achats

 

Dans cette conférence, Paul-Louis aborde tout d’abord les comportements d’achats pour les DNVB françaises. Il nous livre :

« Les comportements d’achat sur la verticale DNVB sont radicalement différents de ceux qu’on peut voir sur le e-commerce de manière général ».

Pour illustrer ce propos, nous pouvons constater que le panier moyen des DNVB s’élève à 154€ en 2021, soit trois fois supérieur à celui des autres boutiques qui s’élève à 46€. La crise sanitaire a elle participé à ce phénomène ? Possible. Cependant elle a également renforcé l’idée que les consommateurs ont besoin de lien physique avec leurs marques favorites.

 

Panier moyen des DNVB

« Plus de la moitié des marques qui vendent en e-commerce ont un point de vente physique »

Être une DNVB ne signifie pas que la marque vend uniquement online, mais simplement qu’elle était 100% digitalisée lors de sa création. Elle peut tout à fait inscrire son développement dans une logique phygital en ouvrant des boutiques physiques par la suite. Même si les marques utilisent divers canaux pour aller à la rencontre de leurs clients (réseaux sociaux, magasins, salons, etc), l’e-commerce reste le principal canal de distribution des DNVB. Par ailleurs, on note que le nombre total de transactions en 2021 s’effectue majoritairement en e-commerce (88%).

 

Paul-Louis Bénard, nous fait part d’un autre constat. Alors qu’auparavant, les consommateurs réalisaient leurs achats en ligne via desktop, la tendance « mobile first » a désormais prit le dessus. Ainsi le mobile est devenu le premier support d’achat concernant 52% des transactions contre 48% pour les ordinateurs. Aisément observable auprès des générations Z et Alpha, il est désormais impératif de prendre soin de l’UX design de son site et de fluidifier l’expérience utilisateur.

 

Pour gagner en conversion, l’adaptation et la personnalisation sont les maitres mots. On observe une grosse séparation entre les tranches d’âge et les comportements sur le web. Par exemple, les 25-34 ans vont instinctivement utiliser leur mobile pour procéder à des achats. Selon une moyenne globale, ils représentent d’ailleurs les visiteurs qui achètent le plus.

Mais alors, comment s’adapter aux seniors ? De quelle manière les inclure dans le processus d’achat ? Même s’ils représentent qu’une infime part des conversions, Pauline Bony, fondatrice de Saeve s’est donné les moyens. Elle affirme qu’elle va toucher d’avantage la jeunesse avec le canal online. Elle constate notamment une augmentation des ventes de produits contre l’acné sur son site web – révélateur de la nature de ses clients. In fine, elle vendra davantage de produits anti-âge en pharmacie. Et pourtant, elle ajuste tout de même le tir en faveur des seniors avec une solution de paiement par envoi de chèque.

« Être customer centrics, c’est la règle d’or des DNVB »

 

Gagner en conversion et assurer une croissance pérenne aux DNVB

Comment assurer une croissance pérenne alors qu’il existe encore une certaine méfiante quant aux achats onlines ? Les invités nous partagent leurs conseils :

 

#1 Rassurer les clients avec les avis et les chatbots

L’entreprise Saeve accorde une certaine importance à ses campagnes de collecte d’avis pour réassurer le consommateur final. En parallèle, elle va également récompenser les clients qui ont participé au feed-back produit via son programme de fidélité. Ici l’enjeu est que le client est confiance en l’entreprise et en ses produits. La fondatrice déclare :

« Les avis sont bénéfiques sur chacune des fiches produit, 20 avis augmentent environ de 10% les conversions, 50 avis de 20%… »

 

#2 Mettre en avant les bonnes informations

« Pour mettre les bonnes informations en avant, il faut faire tester le tunnel de paiement par quelqu’un qui n’a pas l’habitude de le faire (…) La simple formulation du bouton « ajouter au panier » peut tout changer » nous dit Pablo Bouzy, fondateur de The Trust Society.  Certaines étapes vont paraitre évidentes à nos yeux de marketers mais pas pour les autres.

 

#3 Simplifier l’étape de paiement

Minimiser un maximum le taux de rebond en rendant le funnel de conversion simple et de plus en plus étroit. Avoir une page de paiement optimisée sur mobile et desktop.

 

#4 A/B testez !

Le e-commerce est un canal où l’expérimentation est facile. La meilleure pratique consiste à tester plusieurs solutions, comparer les KPI, et opter pour celle qui est la plus performante.

3 conseils à retenir

Enfin, si nous devions synthétiser ce webinaire en 3 conseils ce serait :

  • Miser sur une approche direct-to-consumer
  • Privilégier des outils simples et maitriser les fondamentaux
  • Trouver son client où qu’il soit