Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique. Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo. C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue. Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel. Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent. En deux minutes chrono, il est possible de redonner suffisamment d’énergie à la moto pour repartir. Elle est aussi capable de récupérer 80 % de l’énergie dégagé au freinage et de la réinjecter dans la batterie.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Lire plus : https://www.loreal.com/fr/articles/science-et-technologie/lancome-skin-screen/

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Lire plus : VivaTech : Ce qu’il faut retenir de l’édition 2022 – MBA DMB.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo. C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue. Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel. Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Voir plus ici :

https://www.loreal.com/fr/articles/science-et-technologie/lancome-skin-screen/

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo. C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue. Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel. Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Voir plus ici :

https://www.loreal.com/fr/articles/science-et-technologie/lancome-skin-screen/

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo. C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue. Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel. Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Voir plus ici :

https://www.loreal.com/fr/articles/science-et-technologie/lancome-skin-screen/

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo. C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue. Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel. Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Voir plus ici :

https://www.loreal.com/fr/articles/science-et-technologie/lancome-skin-screen/

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Voir plus ici :

https://www.loreal.com/fr/articles/science-et-technologie/lancome-skin-screen/

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Pour proposer des soins à tout le monde, même en cas de pénurie de médecins, l’une des solutions ce sont les cabines médicales. On y trouve une quinzaine d’outils médicaux à dispositions, avec un médecin guidant le patient à distance. Il est possible de regarder dans la gorge, dans le nez, dans les oreilles du patient. Ces observations permettent au médecin de pouvoir aller plus loin dans le diagnostic.

Conçue pour lutter contre les déserts médicaux, cette machine vaut 65 000 euros.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Le Skin Screen de Lancôme établit un diagnostic de peau (déshydratation, impact du soleil et des UVs, zone sèche ou grasse) avec une routine complète personnalisé pour chacun(e).

Découvrez la médecine de demain

Cette cabine de téléconsultation ou de télémédecine pourra bientôt être installée demain à domicile et utilisable à tout moment.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

LVMH a toujours été un groupe qui investit énormément dans la recherche, dans l’innovation produit, dans l’innovation créative et dans l’innovation design et expérience client.

Il y a un parallèle naturel entre la recherche d’excellence et de savoir-faire et l’univers du produit et du design avec cette démarche d’avoir les meilleures technologies qui vont supporter de plus en plus la création produit, la distribution, le retail, l’e-commerce et l’omni-canalité.

Le LVMH Innovation Award 2022

950 : c’est le nombre de start-ups qui ont postulé

21 : c’est le nombre de start-ups sélectionnées

6 : c’est le nombre de gagnant.

Innovation et beauté digitale

Le « Shade Finder Lancôme », proposé en boutique et en ligne dans 30 pays, détermine la nuance de fond de teint idéale, en détectant jusqu’à 22 500 carnations uniques. 

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Pendant trop longtemps en France et en Europe, la technologie était séparée de l’écologie. La technologie n’est pas une contrainte pour l’environnement, mais plutôt une solution.

« Less is more » est le virage du constructeur français Renault qui se prépare à la fin des moteurs thermiques dans l’Union européenne. La marque a fait appel au musicien Jean-Michel Jarre pour repenser l’identité sonore de ses voitures électriques. 

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Il y a plusieurs avantages à ce mode de mobilité : c’est un vélo personnalisable. En effet, il est possible de choisir la forme de son vélo.

C’est un vélo que l’on peut utiliser quand on en a besoin : gonflable et donc pliable, il est facilement transportable dans un sac à dos. Cela évite aussi les vols dans la rue.

Le vélo est très léger : 6 kg. C’est nettement plus léger qu’un vélo électrique traditionnel.

Il s’agit là d’un prototype qui sera bientôt commercialisé.

Autre innovation, le Jetson, qui nous vient tout droit de Suède. Il s’agit d’un mini-hélicoptère, qui rappelle un drône en termes de forme. Il ne transporte qu’un passager.

Le Jetson se prend en main en 5 minutes chrono selon ses concepteurs et il n’y a pas besoin de brevet de pilote. 

L’idée est de remplacer les voitures par d’autres formes de mobilité et peut-être par ces objets volants. Il est prévu de sortir l’an prochain et il est déjà possible de le précommander pour la modique somme de 80 000 euros.

La Nawa Racer est une moto française, avec des lignes très épurées qui a tout l’air de sortir d’un film de science-fiction. C’est une moto électrique qui répond aux gros problèmes des motos électrique qui est le manque d’autonomie et le fait de devoir les recharger souvent.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris. 

Quelque 2000 exposants donc 1800 start-ups présentent leurs innovations ; parmi les thématiques cette année, la neutralité carbone, l’inclusion, l’avenir du travail, la mobilité, et plus généralement le renforcement de l’écosystème tech en Europe.

Le salon intervient après une année euphorique pour les start-ups européennes qui ont pulvérisé les records de levées de fonds en 2021.

L’année dernière, il s’agissait d’un marché qui représentait plus de 100 Mds, qui a été multiplié par 10 sur les quinze dernières années et c’est aujourd’hui un secteur qui pourrait être un relais de croissance, qui pourrait dynamiser l’écosystème et créer des emplois.

Le début 2022 est cependant moins exceptionnel, les investissements reculent dans les start-ups et le marché des cryptomonnaies est en baisse : l’occasion pour tous les acteurs du secteur de se concentrer sur les fondamentaux et le sens.

Ce qui est certain c’est que nous aurons, dans la durée, besoin de tech.

Les transports du futur se dévoilent à Vivatech

Un vélo électrique gonflable a été mis au point par l’université de Tokyo, qui s’appelle le  Poimo (« POrtable and Inflatable MObility » pour Mobilité Portable et Gonflable).

 Il s’agit d’un matelas gonflable qui tient dans un sac à dos. Le vélo se gonfle en une minute chrono avec une pompe électrique. Le vélo est en forme cubique et contient deux roues et un petit moteur électrique.

Vivatech, le plus grand salon tech d’Europe est de retour à Paris, grandeur nature après deux années de Covid-19 et s’est tenu du 15 au 18 juin à Paris.