Trëmma : la plateforme de seconde-main solidaire d’Emmaüs

Depuis l’arrivée de sites de revente entre particuliers, les dons à l’association de l’Abbé Pierre se font plus rares et de moins bonne qualité.

Pour y remédier, le 25 janvier Emmaüs a lancé Trëmma : une plateforme où les utilisateurs donnent des objets pour financer des projets solidaires.

Le but de Trëmma est de proposer une alternative aux sites de seconde-main existant : Vinted et Le Bon Coin.

Une alternative mais pas réellement un concurrent car les utilisateurs ne touchent pas le fruit de la vente, celui-ci est directement reversé à une association.

Concrètement, comment ça marche ?

Les aficionados de Vinted ou du Bon Coin ne seront pas dépaysés car Trëmma rassemble les codes des e-commerce de seconde main.

Les utilisateurs peuvent créer une annonce en quelques clics, et donner n’importe quel objet via leur smartphone ou leur ordinateur. Emmaüs espère ainsi élargir son panel de donateurs et toucher les jeunes habitués à ces techniques. Toutes les annonces sont ensuite contrôlées : “Chaque annonce est reprise par des modérateurs, des salariés en insertion« , précise Maud Sarda la directrice et cofondatrice de Label Emmaüs. « Ils complètent l’annonce puis la mettent sur notre boutique en ligne ».

Où va l’argent ?

L’argent de la vente est ensuite reversé à un projet solidaire, choisi par le donateur. La plateforme propose pour le moment quatre associations, toutes en lien avec le numérique.

Par exemple, la structure “Les Eaux vives” permet de lutter contre l’exclusion numérique des plus fragiles en offrant du matériel ou des cours sur les bases à connaître. Cette structure aura permis en sept ans à 45 000 personnes de retrouver le pouvoir d’agir.

Grâce à cette nouvelle plateforme Emmaüs espère récolter un million d’euros de dons dans les trois prochaines années.

Objectif réalisable lorsque l’on sait que « Chaque mois, près de 10 000 produits à donner sont mis en ligne sur Leboncoin« , indique Maud Sarda.