« Pas besoin de faire de grandes études pour être Community Manager ».

Entretien avec Justine Robert, Social Media Manager en Freelance

La digitalisation de la société actuelle est toujours plus accrue. Cette situation a fait du numérique, l’un des meilleurs fournisseurs de métiers de ces dernières années. On dénombre en effet, en 2020, 175 000 emplois créés dans le domaine sur une durée de 10 ans et un taux de recrutement en CDI égal à 97 % (l’on imagine par la suite une forte croissance due à la pandémie de la Covid-19). Pour les entreprises soucieuses d’établir des stratégies de communication en ligne, l’un de ces travailleurs du digital est devenu indispensable : Le Social Media Manager. 

Je suis allé à la rencontre de Justine pour en savoir plus sur ces métiers qui ont pignon sur rue.

Justine Robert, Social Media Manager en tourisme et hôtellerie.

Bonjour Justine, merci de m’avoir accordé quelques minutes de ton temps. Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Bonjour, je suis Justine Robert, Social Media Manager en freelance, basée à Paris. J’ai la particularité d’être spécialisée sur le tourisme et l’hôtellerie, pour la simple raison que j’ai fait des études de tourisme. J’ai aussi été en agence de communication spécialisée en tourisme, mon premier CDI était dans une start-up du même domaine.

Quel est ton quotidien en tant que Social Media Manager ?

Ça dépend des clients et des missions que l’on a, c’est assez variable. Moi en général, je prépare une “to do list” en début de semaine pour répartir toutes mes tâches. Les journées commencent évidemment par un check-up des mails, de la modération, des réponses aux messages reçus la veille. Ensuite, ce sont des calls et autres meetings avec les clients. Là, c’est la fin du mois, et à ce moment-là on va travailler sur la partie statistique, alors qu’en début, on est plus dans la planification des posts sur les différents réseaux. C’est assez variable néanmoins, les routines sont différentes d’un jour à l’autre et en fonction des clients. 

Il y aurait plusieurs métiers dans le Social Media, peux-tu nous en parler ?

Oui, c’est vrai qu’il y a plusieurs métiers dans le domaine : 

-On a Le Social Média Manager qui créé toute la partie stratégique autour des réseaux sociaux de l’entreprise.  

-Le Content Manager qui travaille sur les contenus et des thématiques de post en fonction des objectifs.

-Le Community Manager qui est chargé de la modération, création du calendrier éditorial et mise en application de la stratégie posée par le Social Média Manager. 

C’est aussi vrai qu’aujourd’hui il existe un certain amalgame dans la mesure où les entreprises, pour des questions budgétaires, demandent de plus en plus au Community Manager de faire le travail du Social Media Manager et vice versa. 

Quel parcours pour être Community Manager ?

Très bonne question, moi je n’ai pas un parcours en communication, je suis tombée dans la com’ de manière aléatoire. En fait, pendant que j’étais à la faculté des arts, précisément en photographie, j’ai eu un job étudiant en communication et c’est à partir de là que j’ai commencé à me former en autodidacte. Il est vrai cependant que pour faire ce travail en général, on passe par des écoles de communication et digital. N’empêche que si l’on est capable de se former soit même ça peut marcher aussi, il suffit de faire ses preuves. 

Cela veut dire, d’après toi, qu’on n’a pas forcément besoin de faire des études pour être CM* ?

Moi je dirais que non ! C’est un métier du web, soit on a la capacité de le faire, soit on ne l’a pas.  

Je n’ai aucun diplôme en com’ ou digital, pourtant mes stratégies, je les gère aussi bien qu’un Bac+5 en communication. 

Freelance Vs Salariat, avantages et inconvénients ?

La Liberté ! Lorsqu’on travaille en tant qu’indépendant, on est libre. Si je travaille dans le tourisme, c’est surtout parce que j’aime beaucoup voyager. Or en CDI, on est assez limité sur le temps, les congés, etc. C’est pour ça que j’ai quitté mon dernier poste, il ne me convenait pas. Être au bureau de 9 h à 17 h, travailler à un endroit fixe… Cela ne me convenait pas du tout. On peut aussi en tant que freelance, organiser son temps de travail comme on le souhaite : si par exemple tu n’es pas productif les matins, tu peux t’arranger à travailler le soir, si tu veux travailler le samedi et le dimanche et prendre tes congés la semaine, c’est possible. En plus tu as le contact direct avec le client lorsque tu es freelance, ce qui est assez cool aussi. 

Maintenant, le principal inconvénient quand tu débutes est que tu n’es pas très stable financièrement a contrario du salariat. Il faut du temps pour trouver les clients, apprendre à gérer tout le côté comptabilité, etc. Le petit plus étant que, faire de la com, ce n’est pas comme être graphiste par exemple. Tes clients de la communication sur les réseaux te contactent généralement pour une durée plus ou moins longue (autour de 6 mois et plus), ce qui permet d’avoir une moyenne plutôt stable entre les mois, niveau salaire. 

Autres inconvénients du travail en indépendant par rapport au CDI, sont les cotisations pour le chômage et la retraite. On cotise nous aussi, mais ça a moins de poids que lorsqu’on est salarié. 

Face à la montée fulgurante de l’IA, comment vois-tu l’avenir du métier de CM ? Penses-tu qu’on devra peu à peu laisser la place aux Bots pour gérer les tâches assignées au Community Manager ?

Je ne pense pas que l’IA remplacera l’homme dans ce domaine-là, plutôt qu’on aura une collaboration renforcée entre les deux. Je pense que l’homme aura toujours une capacité de création et de compréhension des problématiques humaines, supérieures à celles d’une intelligence artificielle.  

D’après toi, d’ici 5 ans le métier de Community Manager sera toujours d’actualité alors ?

En France, oui je crois, le métier aura toujours sa place. Par contre, dans les pays un peu plus avancés niveau IA comme la Chine ou les USA, où l’on a tendance à donner plus de pouvoir à l’intelligence artificielle qu’à l’homme, ce ne sera peut-être plus le cas.

Un dernier mot Justine ?

Mon dernier mot serait un conseil à l’endroit de ceux qui souhaitent se lancer dans le métier en tant que freelance. Cherchez à avoir une bonne expérience dans le salariat avant de vous mettre à votre propre compte. Travailler en tant que salarié permet d’acquérir non seulement la pratique qui manque au sortir de l’école, mais cela permet aussi de gagner en crédibilité et légitimité.

CM* : Community Manager

🔗Source des chiffres sur l’emploi en digital

💼Consultez le site web de Justine Robert

Lire d’autres articles sur la même thématique :

👉Social media manager : Interview avec Dina El Mejjad

👉En 2021, plus de social sur les réseaux : le point de vue d’une Social Media Manager.