Quand Réalité et Virtualité font plutôt bon ménage