Quand les marques surfent sur le made in France.

image de la France avec inscription made in France

Dans son article sur le green washing, Valentine Griffon nous explique les différentes méthodes utilisées par les marketeurs pour verdir leur marque. A notre époque où l’on entend parler d’enjeux environnementaux quotidiennement, le made in France (fabriqué en France) subit les mêmes déboires.

Qui ne s’est jamais posé la question de savoir où était fabriqué un objet avant de l’acheter ? Aujourd’hui, il est possible de choisir pour (presque) n’importe quel objet le pays de fabrication. Vous avez le choix entre un objet fabriqué en France, et le même mais fabriqué ailleurs. Cet ailleurs est souvent la Chine, qu’on surnomme l’usine du monde. Depuis 2009, la Chine est le premier exportateur mondial. 

 

Le made in France, achat engagé ou astuce marketing bidon ?

En achetant made in France, vous avez probablement l’idée en tête de favoriser l’emploi dans votre pays, de limiter les transports longue-distances des marchandises, ou encore de contribuer à la sauvegarde des savoir-faire régionaux. Ce sont autant de critères sociétaux qui préoccupent les consommateurs depuis quelques années. Mais comment être sûr que votre produit a été fabriqué en France ?

Si le made in France peut couter plus cher à produire (les salaires français sont plus élevés que ceux des pays exportateurs de produits manufacturés comme la Chine), il se vend aussi plus cher. Trois quarts des Français disent être prêts à payer plus cher pour un produit « Made in France » (selon une étude Ifop de juillet 2018). Certaines marques peu scrupuleuses sont donc tentées de surfer sur cette tendance. C’est ainsi que l’on voit apparaître un peu partout sur les produits des appellations plus ou moins ambigües du type élaboré en France ou conçu en France. L’explication s’articule en 2 points :

Le premier c’est qu’en Europe, la loi n’oblige par les biens manufacturés à porter une mention sur l’origine du produit.

Le second, pour utiliser le terme « fabriqué en France », il faut qu’une majorité seulement des étapes de fabrication aient eu lieu en France. Cela ne vous rappelle-t-il pas le terme « fait-maison » ? Les restaurants peuvent l’utiliser du moment que leur plat a été assemblé en cuisine, même à partir de produits industriels !

Les labels du made in France

Un drapeau tricolore sur l’emballage du produit, ou un ruban bleu blanc rouge délicatement cousu ne garantis en rien la fabrication française du produit. Les seules appellations qui garantissent une origine française sont les suivants :

  • Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) a été instauré par l’Etat pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence et éviter la disparition de talents économiques et culturels d’exception, trop souvent menacés par la délocalisation. Cependant, c’est un label d’entreprise qui ne garantit pas que l’ensemble de la production soit fabriquée en France. Plus de 1400 entreprises ont obtenu cette distinction, comme l’entreprise de confection de chaussette Labonal.
logo Entreprise du Patrimoine Vivant
  • Le label Origine France Garantie certifie que la production ou la fabrication de l’objet doivent être effectivement réalisées en France (autrement dit les seules finitions ou le conditionnement sont insuffisants) et que 50% au moins du prix de revient unitaire est acquis en France. Aujourd’hui, 2 000 gammes de produits sont labellisées, comme par exemple le savon de Marseille pour le linge Marius Fabre.
logo Origine France Garantie
  • Le label France Terre Textile atteste qu’un article textile respecte les points suivants : au moins 75% des étapes de fabrication sont effectuées dans les Berceaux Textiles Français (comme les Vosges, l’Alsace, le Nord, et Rhône-Alpes Auvergne), un haut degré de qualité et une production respectueuse de l’Environnement.
logo France terre texile
usine de fils à soie
logo de l'entreprise 1083

Certaines marques ont une fabrication 100% française.

 

Il existe pourtant des marques françaises qui vont plus loin que ces labels. Elles ne proposent que des produits où toutes les étapes de fabrication (ainsi que la provenance des matières premières) ont été faites en France. Qu’il s’agisse d’entreprises historiques françaises (comme Paraboot) ou de DNVB* (comme Le Slip Français), ces entreprises inscrivent le savoir-faire au coeur de leur démarche. C’est le cas de 1083. Crée en 2013, cette marque de vêtements et chaussures spécialisée dans la toile de jeans prône ses valeurs jusque dans son nom. En effet, 1083 c’est la distance en km qui sépare les 2 villes les plus éloignées de France métropolitaine. Ainsi, les éléments qui rentrent dans la confection de leurs produits ne parcourent maximum que 1083 km. Pour fabriquer leur jeans, l’entreprise a remis en route de vieilles machines à tisser pour confectionner leur propre toile de jeans. Elle maîtrise ainsi toute la chaîne de fabrication des produits. Seul le coton, qui ne pousse pas en France, vient de l’étranger (Tanzanie, Bénin, Mali). Mais l’entreprise à mission ne se déclare pas vaincu. Elle investit dans des projets de recyclage des jeans en fin de vie (le jean infini) ou développe la production d’une autre matière naturelle dont la France est le premier producteur : le lin (linpossible).

* Digital Native Vertical Brand

Des sites internent de e-commerce regroupant plusieurs marques made in France se développent. Consultez cet article du blog Pozette qui en récence plusieurs.

Le salon du MIF à Porte de Versailles, Paris

Le MIF EXPO : le salon du made in France

 

Au programme de ce salon qui a lieu chaque année à Paris porte de Versailles courant novembre : des marques françaises bien sûr, mais aussi des conférences sur le thème de la relocalisation, de l’économie, du savoir-faire français. Depuis sa création en 2012, le salon accueille chaque année de plus en plus de visiteurs (plus de 100 000 en 2021 soit +20% par rapport à 2019).

chaussure de la marque Paraboot

En pleine expansion, le made in France se développe à tous les niveaux, de la production à la vente. Pour aller plus loin, certaines régions proposent aussi des labels locaux comme les labels Fabriqué à Paris ou Produit En Bretagne. Après des décennies de commerce international parfois démunis de sens, c’est un retour à une normalité sensée, en accord avec les enjeux environnementaux et sociétaux actuels.

Alors, envie de consommer moins mais mieux en achetant made in France ?