« Tout doit être disrupté et le sera ». Voilà comment résumer en une seule phrase le best-seller Disruption : Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée. Le premier livre de Stéphane Mallard traite de la révolution digitale qui impactera toute notre économie et notre système social. Si le sujet peut paraître alarmiste, c’est parce qu’il l’est : la structure de notre monde actuel ne survivra pas, selon S. Mallard, au développement des technologies poussées comme l’intelligence artificielle. Au gré des chapitres, il nous apprend à anticiper les changements à venir, en prendre conscience et, bien-sûr, nous donne les clés pour disrupter plutôt que de se faire disrupter. 

disruption

Le point de vue d’un expert

Entrepreneur, conférencier et auteur, Stéphane Mallard est un spécialiste d’intelligence artificielle et de nouvelles technologies. Ses différentes expériences l’ont conduit à acquérir une expertise supplémentaire : celle de la disruption et de son impact sur le monde du travail.

Diplômé de Sciences Po Paris et de l’Université du Québec à Montréal, et après avoir occupé plusieurs postes dans le numérique, il intervient en Europe et aux États-Unis auprès des entreprises, des COMEX, des grandes écoles et du grand public pour des conférences liées à ses domaines d’expertise.

En 2018, il monte Casual Shake, une entreprise dédiée à la sensibilisation et l’accompagnement des organisations face aux changements du digital.

Sa renommée le propulsant, il publie en 2019 son premier livre, et best-seller, Disruption : Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée.

Mais qu’est-ce que la disruption ?

C’est la première question à laquelle répond S. Mallard dans son livre. Il ne s’agit pas d’un simple concept, mais bien de la révolution technologique déjà entamée dans notre société. Parler de « transformation digitale » est trop faible pour l’auteur. Il s’agit, en effet, de changements majeurs qui impacteront tous les écosystèmes quels qu’ils soient.

S. Mallard dresse en premier lieu une peinture assez alarmiste de notre société et de ses avancées technologiques, en montrant au travers de divers exemples que l’inversion des repères est inévitable.

Disruption fait partie de ces ouvrages qui amènent à une prise de conscience. Aucun secteur ne sera épargné par cette révolution. C’est là l’un des points saillants de ce livre : comprendre les mécanismes de la disruption pour disrupter à son tour.

L’intelligence artificielle : clé de voûte de la disruption

L’intelligence artificielle a, évidemment, une grande place au sein du livre. Elle est considérée comme l’une des plus grandes révolutions du XXIe siècle. La course au Deep Learning (apprendre aux machines à reconnaître des éléments par elles-mêmes) est déjà lancée et ne compte pas s’arrêter. L’une des méthodes pour parvenir à un Deep Learning efficace est le Reinforcement Learning. Il s’agit de donner des contraintes et un objectif à atteindre à la machine, puis de la laisser s’entraîner. Lorsqu’elle rate, elle est « punie » et ce jusqu’à ce qu’elle réussisse l’exercice.

Opérationnelle, l’intelligence artificielle s’implémentera partout : dans tous les domaines, tous les métiers et dans toutes nos tâches quotidiennes. Le cœur du livre tient à cette notion : la disruption est inévitable. Elle sera partout : dans la santé (prochain terrain de jeu des géants du web), l’éducation, le tourisme, la finance, le marketing etc. Elle automatisera toutes nos tâches et, par extension, mettra fin au salariat. Cette réalité, amère, donne l’effet d’un coup de poing.

C’est pourquoi S. Mallard nous apporte les clés pour surfer sur cette révolution plutôt que pour la stopper (puisque c’est impossible !).

Révolution du travail et du salariat

La fin du salariat signifie-t-elle la fin du travail ? Bien au contraire !

Si l’auteur s’oppose à la croyance disant qu’un emploi supprimé par l’intelligence artificielle en créé un autre, il affirme cependant que nos métiers seront bien plus orientés sur le conseil et la relation humaine. Un robot pourra tout à faire détecter un cancer chez un patient, néanmoins, il ne pourra jamais avoir la subtilité et l’empathie d’un médecin pour lui annoncer. C’est en cela que résidera nos futures vocations : l’humain.

L’entrepreneur : l’homme de la disruption

Plusieurs chapitres s’attardent sur la mentalité de l’entrepreneur : son profil, ses capacités mais surtout sa faculté de remise en question. Considérer que son secteur ne se fera pas disrupter est une erreur, comme celle qu’a fait Kodak avec ses appareils jetables lors de l’apparition des premiers appareils photo numériques en pensant que les usages de changeraient pas. L’entrepreneur – ou le disrupteur – n’attend pas de constater un problème chez les consommateurs : il le créé pour le résoudre. Steve Jobs n’a pas hésité à se disrupter lui-même en lançant l’IPhone qui a rendu l’IPod, pourtant si populaire, dérisoire.

Une lecture pour prise de conscience

Plus qu’un livre, Disruption : Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée a été une véritable prise de conscience pour moi. Si le portrait dépeint par S. Mallard au début a des allures de dystopie et de « Black Mirror », le constat était nécessaire pour comprendre cette révolution déjà en marche. J’avais cette idée selon laquelle la fin du salariat n’arriverait pas avant encore des dizaines d’années. Après la lecture de ce livre, je sais désormais que je la vivrais en plein cœur. Mon rôle dans le monde du travail sera d’anticiper cette disruption pour vivre avec, bien plus que de la repousser de quelques années.

J’ai remis en perspective de nombreuses connaissances et appris à penser autrement en comprenant la mentalité de l’entrepreneur disrupteur. Sa mentalité, sa façon de fonctionner et sa vision apportent un autre point de vue sur l’entreprise et son fonctionnement.

Si je ne suis pas en phase avec certaines des avancées de l’auteur, comme l’obsolescence des diplômes universitaires par exemple, Disruption : Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée n’en reste pas moins passionnant et restera à coup sûr l’une de mes lectures les plus marquantes.

Pour en savoir un peu plus, je vous invite à consulter d’autres articles publiés sur ce blog sur le même sujet :

https://blog.mbadmb.com/fiche-de-lecture/

https://blog.mbadmb.com/fiche-de-lecture-livre-disruption-stephane-mallard/

Et je vous invite à vous procurer Disruption : Intelligence artificielle, fin du salariat, humanité augmentée en le commandant ici, par exemple.