Quel avenir pour les médias traditionnels l’ère du digital ? Benoit Thibaut est Chargé d’édition numérique au sein de France 3 Bretagne nous fait par de son point de vue.

Bonjour Benoit, peux-tu m’expliquer en quoi consiste ton métier de chargé d’édition numérique ?

” On a deux types d’éditions à France Télévisions. L’édition linéaire – c’est-à-dire la télévision – et l’édition numérique qui correspond à tout ce qui se rapporte au web. En tant que Chargé d’édition numérique, je dois veiller à ce que les publications soient de qualité et soient facilement trouvables par nos lecteurs ce qui correspond au référencement. Je dois aussi participer à valider la qualité de notre antenne numérique c’est à dire la création de contenus propres : les articles, les vidéos ou encore des émissions en pure web.

Je suis heureux dans ce poste parce que je suis d’une nature à rebondir facilement sur des techniques donc je m’adapte bien à l’usage du numérique qui est de souvent bouger. ”

En quoi ton poste est-il un post clef pour la transformation digital de l’entreprise ?

” Je suis le seul à être 100% de mon temps sur le numérique. Avant il y avait le délégué du numérique qui était le capitaine du numérique. Maintenant ce poste correspond à celui du DAC (Chargé à l’antenne et aux contenus). France Télévisions a décidé d’unifier son linéaire et son numérique en mettant un seul chef à la tête des deux antennes, par région. Dans le concret, il ne peut pas tout maîtriser en même temps donc je suis le seul qui a temps plein se consacre au numérique. Ce poste de chargé d’édition c’est un bon fonctionnement parce qu’on a un oeil et sur l’antenne (contenu plus “culturel” qui ne sont pas de l’info mais plus du divertissement) et l’info et c’est amené à se développer. ”

Quelles qualités doit avoir un chargé d’édition numérique selon toi ?

” Pendant longtemps à France Télévisions, la personne à l’édition numérique était un ou une journaliste. Donc il n’y avait qu’un regard d’écriture. Aujourd’hui avec mon savoir-faire en vidéo j’amène un autre savoir faire qu’uniquement de l’écrit et il s’avère qu’en étant un peu technicien j’ai plus l’oeil sur les outils de référencement. Les journalistes sont dans leurs cœur de métier, on se rend compte que le spectre numérique est plus large. Je dirais donc qu’un Chargé d’édition numérique se doit d’être pour être au fait de ce qu’il se fait. Il doit aussi être bon technicien, touche-à-tout parce qu’il sera amené à manipuler de nombreux outils. Enfin, il doit aussi être force de proposition voire têtu pour faire passer ses idées auxquelles certains peuvent être frileux ou ne sont pas habitués et qui finissent des fois par être adopté et bénéfiques. ”

Pour voir la suite de l’interview de Benoit Thibaut c’est par ici.

À lire aussi sur la thématique des médias et du digital :