Être en digital ne veut pas dire abandonner la lecture, loin de là ! Parmi la liste des livres que nous avions à lire cette année, ces fameux MustRead, nous vous avons fait la revue de deux d’entre eux : Big Data : Penser l’homme et le monde autrement de Gilles Babinet, et Petite Poucette de Michel Serres.

 

MustRead #1: BIG DATA : PENSER L’HOMME ET LE MONDE AUTREMENT

 

Big data

De quoi parle le livre ?

De Big Data, vous l’aurez compris ! Mais surtout des opportunités et des réflexions car notre société entre dans une nouvelle ère.

En 1950, pour la première fois est évoqué la notion « d’explosion des données » par RIDER. En 1989, MASHEY utilise l’expression « data » avec le sens actuel qu’on lui connaît. La collecte des données a connu une croissance exponentielle conduisant au phénomène de Big Data (génération d’algorithmes qui permettent de gérer les données). Notre société est entrée dans une nouvelle ère : l’ère informationnelle. Pourtant, comme le rappelle Gilles Babinet, encore 95 à 98% de ces données ne sont pas structurées et sont dites « bruyantes ».

Dans son livre, Big Data : penser l’homme et le monde autrement, Gilles Babinet présente les différentes opportunités qu’offrent ces données dans divers secteurs (santé, agriculture et environnement, gestion des villes) et pose les problématiques autour de ces enjeux : quelles législations, que mettre en place face à ce phénomène ? Le principe de précaution n’est-il pas un frein au développement et à l’innovation ?

Les données sont aujourd’hui utilisées pour gérer efficacement la relation client grâce à un traitement de plus en plus individuel, un niveau de personnalisation, une réunification du parcours client et détecter les tendances pour réagir face aux nouvelles attentes. La relation entre client et marque s’est inversée ; la marque doit devenir une quasi propriété du consommateur. C’est la fin du marketing traditionnel et le Big Data martèle un nouveau paysage.

 

« NOS VIES NUMERIQUES DISENT TOUT DE NOUS » Gilles Babinet

 

Réaliser : quelles sont les opportunités autour du Big Data ?

L’humanité augmente sa production de données. Elles sont interconnectables, accessibles mais il est nécessaire de mettre en place des outils pour les qualifier. En effet, le Big Data permet de révéler, prédire mais aussi réagir car, comme l’auteur le rappelle « nos vies numériques disent tout de nous ». Ces données deviennent déterminantes pour le succès d’une activité mais sont encore freinées par des normes, des mentalités et des cultures réticentes à l’exploitation des données et à l’Open Data.

Or, pour le monde de la santé, les données sont un océan d’opportunités ; elles pourraient permettre d’observer nos comportements pour prédire nos faiblesses génétiques, mais le consentement du patient est nécessaire. Pour l’agriculture, les données pourraient permettre des rendements meilleurs. De même, d’ici 2040, on estime que les 2/3 de l’humanité sera composée d’urbains, ce qui engendre des défis autour du développement, de l’environnement et la gestion des villes. Le Big Data pourrait fluidifier la circulation en croisant par exemple, les horaires des spectacles, concerts et autres événements.

 

S’interroger : quelles sont les orientations à suivre ?

Mais, Gilles Babinet rappelle que la société n’est pas capable d’administrer les enjeux qui se dessinent autour du Big Data car encore un petit nombre de personnes maîtrise cet écosystème. Il évoque une société qui à force de normes, risque de stopper l’innovation. Ainsi, la Big Data et le numérique remettent en cause le fonctionnement de notre société et imposent une réflexion autour des normes pour définir les orientations à venir. Selon lui, quatre questions émergent :

  • la propriété sera-t-elle toujours une valeur phare ?
  • la notion d’application territoriale du droit sera-t-elle toujours préservée ?
  • les lieux de savoir vont-ils disparaître ?
  • les systèmes politiques sont fondées sur la représentation auront-ils toujours un sens ?

 

Indéniablement, ce premier MustRead apporte des réponses autour de l’utilisation des données et des opportunités. Mais, c’est est aussi un moyen de s’interroger sur notre société à venir.

Le point de vue des Echos sur ce livre 

 

Qui est Gilles Babinet ?

gilles-babinet

Président du Conseil National du Numérique en 2011 puis nommé Digital Champion par Fleur Pellerin : il représente la France auprès de la commission européenne pour les enjeux numériques. Il a notamment été le fondateur de plusieurs entreprises.

Retrouvez les articles et les idées de Gilles Babinet sur son site officiel !

 

Mustread #2: PETITE POUCETTE

couverture petite poucette

 

De quoi parle le livre ?

Le monde change, c’est un fait. Dans cette évolution constante, la part de responsabilité des jeunes prend alors tout son sens: c’est à eux de tout réinventer. Dans son oeuvre, Michel Serres nous plonge dans une profonde réflexion sur le nouveau rapport aux choses et aux êtres qui nous entourent, et dresse un portrait de cette « nouvelle version de nous-même » : les petits poucets et les petites poucettes. Il les nomme ainsi par référence à l’utilisation de leur pouce sur leur smartphone. Cette nouvelle version de l’homme a un rapport particulier au numérique, qui fait désormais partie de son quotidien.

 

« Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer. »

Nous vivons une véritable révolution de l’informatique et d’Internet, et la société doit y faire face. Après tout, elle a su le faire autrefois, lorsque nous sommes passés d’un langage oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. L’auteur nous fait ainsi une analyse profonde de ces mutations, et met en exergue l’avènement d’une troisième révolution : celle de l’ère technologique.

Il faut donc accepter que les choses changent et évoluent. Bien sûr, il est plus facile pour certains d’accepter et de s’adapter à tout ce nouvel écosystème, tandis que d’autres n’y verront que des contraintes. Notre manière d’appréhender le monde n’en reste pas indemne, et c’est ce que veut nous faire comprendre Michel Serres.

Nouveau rapport de la transmission du savoir

Alors qu’avant le savoir était transmis dans les collèges par des sages, il est désormais ouvert et à la accessible à tous et partout. L’ordinateur, le téléphone, Internet, sont devenus de véritables portes ouvertes à l’information. Plus besoin de réfléchir, les moteur de recherche le font pour nous. Ce n’est plus l’homme qui cherche, c’est la machine qui cherche pour lui. Nos cerveaux ont été remplacés par tous ces nouveaux appareils, ce qui nous permet de laisser libre court à nos esprits afin de créer et d’inventer.

Mais les questions qui se posent sont les suivantes : Que transmettre ? A qui le transmettre ? Comment le transmettre ? Petite Poucette n’arrive plus a rester en place, à écouter ce que l’on a lui apprendre, alors qu’en un coup de clic, Google apporte les réponses à toutes ses questions. Pour illustrer cela, Michel Serres nous décrit, avec humilité, comment il a dû remettre en question sa façon d’enseigner.

 

Une génération sans frontières

« Par téléphone cellulaire, ils accèdent à toutes personnes ; par GPS, en tous lieux ; par la Toile, à tout le savoir : ils hantent donc un espace topologique de voisinages, alors que nous vivions dans un espace métrique, référé par des distances. Ils n’habitent plus le même espace. »

Cet extrait nous démontre bel et bien qu’aujourd’hui, nous ne dépendons plus de rien. Nous sommes libres de communiquer jusqu’à l’autre bout du monde, avons la possibilité d’ajouter des amis virtuels, d’apprendre quelque soit l’endroit où nous nous trouvons. Les barrières tombent, et l’identité devient mobile.

Ce livre propose à Petite Poucette une collaboration entre générations pour mettre en oeuvre cette utopie, seule réalité possible. Un MustRead indispensable pour changer notre regard face à l’évolution de la société.

Qui est Michel Serres ?

michel serres

Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Temps des crises et Musique ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture, et a rédigé une quarantaine d’ouvrages, dans lesquels il a cherché les jonctions possibles entre sciences exactes et sciences sociales. Enfin, il porte un jugement résolument optimiste sur le développement des nouvelles technologies.

Retrouvez la liste de l’ensemble des oeuvres de Michel Serres sur son site officiel !

Pauline Brame et Marion Amsellem