Depuis plusieurs jours, on ne parle plus que de cette application. Vero, c’est l’application qui veut concurrencer Instagram, Twitter et Facebook, mais c’est aussi l’exemple concret d’un réel bad buzz.

 

Des débuts très prometteurs.

Elle existe déjà depuis 2 ans mais le 27 février, elle est devenue l’application la plus téléchargée depuis l’Apple Store. C’est aussi le réseau social qui a été le plus promu en Insta Story par tous les influenceurs du monde entier. On émet l’hypothèse que les plus gros influenceurs aient touché un beau petit billet pour parler de l’application et qu’ils sont très contents. Cela reste encore un mystère alors ne nous éternisons pas là-dessous.

 

Le but de cette application c’est de partager, une fois de plus des photos, mais pas que ! Vous pouvez aussi partager des liens intéressants, des musiques, de donner votre avis sur des films, vos séries préférées ou des livres. On peut même communiquer le lieu où l’on se trouve à notre communauté à l’instant T.

 

Pour aiguiller vos futurs abonnés, vos posts peuvent être accompagnés de la mention « recommandé », « ne recommande pas », « à regarder »… etc.

 

Vous pouvez, bien évidemment, liker, commenter, partager et personnaliser vos photos en y ajoutant des filtres. Sur ce point-ci, il n’y a pas de changement. Par contre, pour ne pas tomber sur du contenu inintéressant, vous allez pouvoir choisir des collections pour améliorer votre navigation. Si vous voulez ne voir apparaitre que des recommandations de livres ou des lieux, c’est vous qui choisissez ! Pour ça, on adore et on attend que les autres en prennent de la graine (parce que tomber sur des mèmes de pizzas ou de chats toute la journée, ce n’est plus possible !)

VERO, elle a un petit truc que les autres n’ont pas.

L’application VERO a aussi un petit truc que les autres n’ont pas (ou plus) : Vous ne trouverez aucune publicité qui viendraient se glisser gentiment, ni d’algorithme (comme utilisé par notre cher Instagram) ! Autrement dit, tous les posts sont classés par ordre chronologique. Votre publication aura donc autant de chance d’être vue que celle de Justin Bieber. Incroyable !

 

En ce qui concerne les liens d’amitiés, vous allez pouvoir classer vos amis dans 3 catégories sans qu’ils le sachent (connaissances, amis et amis proches) et choisir quel groupe va pouvoir voir votre nouveau post.

 

Donc ça, c’était les points sympathiques de l’application. Rentrons maintenant dans le vif du sujet.

Passage de l’application tendance au réel bad buzz.

Alors que vous avez donné à cette application, naïvement et comme d’habitude, toutes vos informations personnelles, vous apprenez que l’application deviendra payante après l’inscription d’un million d’utilisateurs. Bizarre…

 

Cette stratégie a créé l’effet « boule de neige ». Voyant tout le monde s’inscrire, on priait secrètement pour ne pas être la personne de trop, qui allait devoir payer pour tester cette fameuse Vero (sans mauvais jeu de mot bien sûr).

 

Puis, vous découvrez que l’application à plusieurs bugs. Vous peinez à publier votre photo de vacances. Vous vous rendez compte que son fond sombre vous donne furieusement envie de dormir. Bref, vous décidez de retourner sur un basique finalement et LA, vous découvrez vos influenceurs préférés en Insta Story, cette fois-ci, se réfracter et balancer la vraie histoire de l’entreprise VERO.

À base de licenciements injustifiés, de millions d’euros demandés, le patron Ayman Hariri n’avait qu’à bien se tenir et vous décidez de supprimer votre compte, comme plusieurs milliers d’utilisateurs après ces révélations. Le vrai bad buzz. 

 

Cerise sur le gâteau, pompon sur la garonne, vous ne pouvez pas supprimer votre compte comme ça. Vous devez demander l’autorisation à Vero, en vous justifiant !

 

Le hashtag #deleteVero a alors été créé pour qu’à votre tour vous lachiez un petit  « Pas content, pas content » .

A LIRE AUSSI : Les applications mobiles à avoir dans son téléphone