Depuis plusieurs années, nous assistons à une digitalisation de la marque employeur.

Qu’est-ce que la marque employeur ?

La marque employeur (ME) d’une entreprise et les valeurs mises en avant dans son développement sont des facteurs importants dans le choix final d’un candidat à rejoindre une société.

Cette dernière repose sur quatre piliers : l’image employeur externe, l’image employeur interne, l’identité employeur et les pratiques employeur.

1)    L’image employeur externe est tout ce qui va être perçu par les personnes externes à l’entreprise. Elle est adressée aux candidats, écoles, universités, réseaux d’alumni, journalistes, influenceurs, cabinets de chasseurs de tête et de recrutement, aux médias…

2)    L’image employeur interne constitue tout ce que les parties prenantes internes percevront de la société en tant qu’employeur. Elle est adressée à tous les salariés internes à l’entreprise : les collaborateurs, les managers, le service Ressources Humaines, la direction, les partenaires sociaux. D’après le site de People Doc, l’image employeur est basée sur « les sensations, les sentiments et les jugements de ces personnes vis-à-vis de leur employeur. »

3)    L’identité employeur repose sur des éléments concrets de l’ADN de l’entreprise, décrivant et caractérisant la société, comme par exemple ses produits, ses services, ses activités, la pluralité de ses métiers, sa taille, son histoire, son type d’organisation, son management, ses valeurs, les lieux où elle est implantée, etc.

4)    Les pratiques employeur : il s’agit des processus RH de la société comme le recrutement, la formation, l’intégration, l’évaluation, la rémunération et des solutions managériales qui font rayonner la marque employeur quotidiennement.

La marque employeur demeure un enjeu RH important.

De nos jours, le contexte économique paraît incertain et toujours plus compétitif, la fidélisation des talents est donc au cœur des préoccupations des services Ressources Humaines. Ces derniers doivent construire une marque employeur qui attire, engage et retienne les collaborateurs. A cet égard, la valorisation des atouts d’une société ainsi que la communication sont de puissants moyens d’engagement et de rétention des collaborateurs.

Toutefois, il est important pour les salariés de pouvoir accéder à des outils numériques relatifs aux évolutions technologiques. Ces outils doivent proposer une expérience salariée qui leur permette, au-delà de profiter des avantages de leur entreprise, de répondre à de nouvelles exigences.

Et le digital dans tout ça ?

Aujourd’hui, l’enjeu majeur est de « faire du digital le pilier de la stratégie marque employeur », d’après le journal des Echos.

Dans leur stratégie et leur développement, les sociétés doivent s’emparer de solutions digitales innovantes répondant aux attentes de leurs salariés. De ce fait, elles gagneront en efficacité tout en assurant la fidélisation et la retenue des talents.

Pour les recruteurs, l’enjeu est de concilier ces nouvelles exigences avec une réalité économique compétitive pour les organisations. Afin de les accompagner, la digitalisation des process est une belle occasion à condition de « mettre en place des solutions qui permettent d’enrichir les parcours des salariés, en répondant à leurs attentes, et à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle des services RH. »

Il apparaît donc indispensable de créer un environnement personnalisé pour les collaborateurs, dans lequel les utilisateurs peuvent veiller à leur santé et bien-être, et peuvent eux-mêmes consulter leurs avantages. Cet environnement est un vecteur de communication. Ces outils demeurent importants car les salariés ont parfois du mal à obtenir les bonnes informations RH qu’ils peuvent juger comme « variées », « disparates » ou « déconnectées », comme elles émanent de plusieurs sources.

Afficher l’image source

Quels outils peut-on utiliser pour digitaliser sa marque employeur ?

Les réseaux sociaux

Bien souvent, la digitalisation de la ME sous-entend les réseaux sociaux, pour la plupart des collaborateurs. Les réseaux sociaux (RS) ont pour but de mettre en avant un contenu adapté, mais aussi d’assurer de la visibilité pour la marque employeur d’une entreprise, sur des plateformes très connues comme LinkedIn, Facebook, Twitter, Instagram, Tik Tok…

En communiquant de façon régulière, les entreprises se créent « une image dynamique » et ont pour objectif de fidéliser les salariés mais aussi d’attirer de nouveaux candidats. Le message sera diffusé sur les RS de l’entreprise, mais il faut également porter attention aux réseaux sociaux des collaborateurs. Même s’ils ne sont pas officiels, ces canaux peuvent être plus crédibles aux yeux des candidats, et peuvent faire gagner en visibilité. Cette démarche « employee advocacy » établie de la part de salariés heureux et fiers d’appartenir à une société doit être encouragée : on identifiera alors certains ambassadeurs en les incitant à communiquer.

Les chatbots

Les sites ou pages carrières ont pour but d’améliorer l’expérience candidat. A cela s’ajoutent des solutions digitales novatrices comme les chatbots rendant l’image digitale d’une entreprise dynamique.

Outils de gestion des RH

La ME passe également par des outils de gestion des Ressources Humaines qui viennent aider la fonction RH, et demeurant pratiques pour les salariés : outils de gestion de la paie, notes de frais, congés à poser, plateformes de formation en ligne, etc.

Le mur digital

Pour une communication plus dynamique et innovante, le mur digital semble posséder de nombreuses qualités. Il s’agit d’un écran interactif et tactile, dont la fonction est de donner un nouvel aspect à la communication de la société. Généralement, il est composé de divers écrans accrochés sur un mur. A l’inverse d’un simple écran, du contenu choisi y est diffusé avec lequel un collaborateur ou un candidat pourra interagir : l’intérêt est qu’un échange s’instaure et que l’utilisateur devienne acteur.

Le mur digital est un outil innovant, permettant de faire la différence, à mettre en place si l’on souhaite digitaliser sa marque employeur. Le contenu diffusé se devra d’être riche et diversifié : images, textes, articles, infographies, vidéos, graphiques, jeux, etc.

Ce dernier permettra de diffuser des informations et des contenus relatifs aux événements externes ou internes, les engagements et valeurs de l’entreprise, le processus de recrutement, la parité, les résultats de l’entreprise, les dernières réussites. Un focus sur les métiers des collaborateurs, des témoignages peuvent également y être ajoutés.

En fonction de l’emplacement et de l’objectif donnés au mur digital, les contenus varieront.

Le mur digital est une opportunité de placer le salarié, l’Humain, au cœur de la marque employeur.

Tous ces outils demeurent donc un moyen important pour la digitalisation de la marque employeur.

D’après Thomas Chardin, fondateur de Parlons RH, le mur digital a 4 enjeux majeurs : « la proximité, la légalité, le fait de pouvoir interagir avec le collaborateur et d’être dans un monde moderne, en tout cas contemporain. »

                                                                                                  Eva Guarneri

Sources :

La marque employeur : définition (people-doc.fr)

Faire du digital le pilier de la stratégie marque employeur (lesechos.fr)

Marque employeur : comment faire la différence ? (digitalrecruiters.com)

Dynamiser et digitaliser sa marque employeur – Abeee