Dans le prisme d’un monde ponctué par la pandémie de Covid-19, la digitalisation de la grande distribution s’accélère. Tout cela pour offrir aux consommateurs une expérience beaucoup moins contraignante qu’à l’accoutumée.

En effet, les files interminables, les rayons bondés ou encore les heures passées à chercher LE produit qui nous convient ne sont pas les meilleurs moyens d’échapper à cette maladie ô combien meurtrière. Pour nous épargner certains de ces désagréments, les enseignes s’efforcent de se digitaliser afin de nous offrir une expérience client raccourcie et plaisante. 

Nous allons décrypter ensemble les différents leviers de digitalisation de la grande distribution, un secteur en perpétuelle évolution. 

LA DIGITALISATION DE LA GRANDE DISTRIBUTION AU SERVICE DE L’EXPERIENCE CLIENT ET DE L’AUGMENTATION DES VENTES

La digitalisation de la grande distribution ne date pas d’aujourd’hui, mais elle s’accélère considérablement ces derniers temps. Les smartphones sont ultra-connectés, et les consommateurs impatients et avides d’instantanéité. Connaissant ces facteurs générationnels, les enseignes remédient peu à peu à l’abandon de panier.

Pour chiffrer ces propos, nous avons mené une étude qualitative sur un échantillon de 300 personnes en juin 2020. Les résultats sont catégoriques, un tiers des personnes quittent le supermarché sans finaliser leurs achats.

Le premier exemple est celui de Monoprix via son application “Monop & moi ». La fonctionnalité “coupe-file” est une idée conçue dans un but simple : supprimer l’attente en caisse. Pour cela, l’application propose de scanner les produits avant de les glisser dans son sac. Une fois les courses terminées, il suffit de valider son panier, puis de régler via sa carte bancaire. 

En plus du gain de temps considérable et de l’instantanéité qu’apporte cette nouvelle fonctionnalité, nous y ajouterons une notion de précision. En effet, il arrive très souvent en magasin que les articles ne soient pas placés au bon endroit.  Par conséquent le prix affiché sous ces produits ne correspond pas à la réalité. Pour les consommateurs aux budgets serrés, il s’agit là d’un atout non négligeable. 

En clair, cette application représente un partenariat gagnant-gagnant car elle supprime une partie de l’attente en caisse et fidélise les clients.

« CELA VA DE 17 À 30% DES ACHATS« 

Autre dispositif aujourd’hui très en vogue, le Scan & Go. Utilisé dans 8 supermarchés sur 10, cette solution permet à l’utilisateur de scanner ses produits lui même. À l’aide d’une scannette ou simplement d’un smartphone, la pratique confère une meilleure gestion de budget sur écran. En ces temps de pandémie, le Scan &ampGo permet aussi un respect efficace de la distanciation sociale.

Dès 2018, Michel-Edouard Leclerc, dirigeant de l’enseigne E.Leclerc, déclarait déjà que le self-scanning représentait environs 17 à 30% des achats en magasin. Il faut reconnaitre que cette solution de Digital In-Store est criante de simplicité, de confort et d’efficacité. A l’instar de Carrefour, ce sont tour à tour toutes les grosses entreprises de grande distribution qui se sont adaptées à cette technologie.

Même à l’étranger c’est un concept qui séduit, à l’image de Mark&Spencer qui a quasiment doublé le nombre de magasin en self-scanning au Royaume-Uni. 

UN SECTEUR AU POTENTIEL ENCORE GRANDEMENT INEXPLOITÉ

La grande distribution est un secteur en perpétuel mouvement. De par les attentes des consommateurs et l’arrivée de nouvelles technologies, les enseignes ont l’embarras du choix quant aux dispositifs à adopter dans un avenir proche. 

De la technologie Amazon « Go Grocery » aux caddies et étiquettes intelligentes, ou encore des écrans à reconnaissance faciale aux magasins autonomes… Certaines innovations nous font penser à un film de science fiction, mais il s’agit bel et bien de l’avenir de la grande distribution. 

Reste à savoir lesquelles de ces technologies émergeront le plus rapidement dans notre environnement proche.