La guerre des intelligences

Par Laurent Alexandre

Dr.L.A.

Essai

Depuis la parution en 2011 de son premier essai La mort de la mortcomment la technomédecine va bouleverser l’humanité.

Laurent Alexandre s’est révélé comme l’un des plus visionnaires analystes des révolutions technologiques.

Au travers de son livre, il s’attaque aujourd’hui à l’Intelligence artificielle (IA) et aux vertigineuses mutations qu’elle va déclencher dans nos modes de vie, et dans notre conception de l’éducation.

Auteur

Laurent Alexandre

Avant tout, Laurent Alexandre est un médecin futuriste et conférencier pluridisciplinaire, connu pour avoir fondé Doctissimo.

De plus, il est chirurgien, auteur, conférencier et influenceur, Laurent Alexandre intervient sur des sujets pointus comme le transhumanisme et l’IA.

Et en multipliant ses interventions dans les médias, il parle d’un futur où la mort n’aurait plus le dernier mot.

Vous pouvez retrouver le Dr. sur Twitter.

Analyse

L’intelligence artificielle vs l’intelligence humaine

En premier lieu, l’intelligence humaine ne peut concurrencer l’Intelligence Artificielle qui progresse très vite, quand nous devons attendre patiemment des générations pour gagner quelques points de quotient intellectuel.

L’intelligence est un enjeu de pouvoir économique et géopolitique.

D’autant plus les GAFA investissent massivement dans les innovations des neurotechnologies, et les Chinois basculent progressivement mais sans état d’âme dans le monde de la neuroéducation et de la manipulation neurologique.

Sans compter que l’occident, et l’Europe en particulier, subissent déjà une baisse des capacités cognitives et doivent donc réagir.

De plus, la guerre des cerveaux a déjà commencé et notre seule option est l’augmentation de nos capacités intellectuelles pour garantir notre survie et développer notre complémentarité avec l’Intelligence Artificielle.

Pour en savoir plus : L’intelligence artificielle : la plus grande mutation de l’histoire.

Intelligence artificielle

L’école

A première vue, les institutions doivent accélérer l’adoption des nouvelles technologies et en faire un outil.

Il faut dire que l’école, qui s’est contentée d’entériner le déterminisme génétique et social, est la première institution qui doit se transformer.

Ensuite elle doit capter maintenant l’opportunité des nouvelles technologies pour faire évoluer l’éducation et préparer les jeunes au monde de demain qui exigera un très haut niveau de qualification.

L’école devra s’adapter en plusieurs étapes :

  • 2020 : l’école devra proposer un enseignement hyper personnalisé. Ce sera possible grâce au progrès des neurosciences qui fourniront une meilleure connaissance des mécanismes individuels d’apprentissage.
  • 2035 à 2060 : on passera de la neuroéducation à la neuro augmentation pour assurer la complémentarité et surtout la compétitivité de notre cerveau.

Pour en savoir plus sur le sujet : Intelligence Artificielle Dans Les Classes : Les Profs Bientôt Au Chômage ?

IA et école

Ma position

En conséquence, nous allons faire face à des choix éthiques et des questions existentielles inédites, c’est sûr et certain.

Cependant le Dr. Laurent Alexandre a un point de vue beaucoup trop extrême et voit une véritable fatalité.

Alors que dans les faits, même si c’est compliqué encore aujourd’hui, nous pouvons assister petit à petit à un alignement des deux disciplines qui se complètent.