Etude de l’impact et de l’influence des applications de rencontre dans nos sociétés

Amour et Digital : 

Etude de l’impact et de l’influence des applications de rencontre et du digital dans notre société. 

Pour mon cinquième article, j’ai décidé de parler de mon mémoire. Comme tout master qui se respecte, il y a un mémoire à rendre à la fin de l’année. Nous n’avions pas de sujet ou thème imposé. Cela devait seulement avoir un lien avec le digital. 

J’ai décidé donc, de parler dans mon mémoire de parler de l’impact du digital et des applications de rencontre sur nos interactions sociales. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’après observé mon entourage. J’ai remarqué que nos façons d’interagir avait changé, évolué et je voulais comprendre et savoir dans un premier temps quand est-ce que ce changement avait eu lieu. 

Ensuite, comprendre si ce changement avait un impact positif ou négatif sur nos sociétés. Et enfin savoir ce que nous, la populations, le monde pensions de ça. 

En faisant des recherches pour mon mémoire, j’ai du faire des recherches sur l’histoires des applications de rencontre et du digital. Pour savoir comment ils étaient arrivés dans sociétés. Comment ils se sont installés et surtout comment nous faisons avant eux. Et j’ai du aussi revoir certaines de mes bases en sociologie. 

Et en révisant ma sociologie qui date de mes années de licence (des notions légèrement rouillées on va pas se mentir…) j’ai découvert certaines notions que je trouvais fascinantes. Alors pourquoi pas les partager avec vous ? 

Notion 1 : 

La première notion que j’ai trouvé très interessante et qu’en plus nous utilisons quotidiennement. C’est ce qu’on appelle « l’accordage affectif » qu’est ce que c’est ? Pour faire simple, l’accordage affectif c’est ce qui nous permet de communiquer avec un personne quand on est face à elle. C’est nos mimiques, notre gestuel, le distance qu’on va mettre avec la personne, notre intonation. Et tout cela nous permet de communiquer, d’interagir avec une personne. Grâce à tout ça, la personne avec qui on parle va savoir si on est à l’aise avec elle, si on l’aime bien. Ou alors au contraire si on est pas à l’aise avec elle. 

Je trouvais cette théorie en sociologie plus qu’interessante et au final véridique. Ce sont des « codes » que nous utilisons quotidiennement pour parler et interagir avec une personne. Et cette notion m’a fait me poser des questions par rapport au digital. Comment faisons-nous derrière un écran ? Derrière celui-ci nous n’avons pas d’accordage affectif possible ? 

Notion 2 : 

Les distances interpersonnelles ! Encore une fois c’est une notion qui est pas très connu en sociologie, mais qui est très interessant quand on l’applique dans la vie de tous les jours. Encore une fois, les distances interpersonnelles c’est quoi ?

Il faut voir ces distances comme 3 cercles qui se forment autour de vous. Vous avez un cercle, avec une distance proche de vous on va dire 43 cm. C’est le distance intime, dans laquelle on met notre famille, notre partenaire ou encore nos amis proche. Ensuite, il y a la distance personnelle de 45 à 120 cm. Là on va mettre les amis ou des connaissances. Et enfin, vous avez la distance sociale qui est de 1 à 3 mètres. Et là on met les inconnus, des collèges ou partenaires. En fait ce qui est intéressant ici avec cette notion, c’est que ces trois cercles ils existent vraiment. De façon naturel, vous appliquez ces distances sans vous en rendre compte. Et encore une fois, comment on faire pour utiliser cette notion avec le digital ? C’est ce que j’ai essayé de comprendre avec mon mémoire.  

Voila deux notions que j’ai re-découvert en faisant des recherches pour mon mémoires. Et se sont des notions centrales, tout simplement parce que nous les utilisons quotidiennement pour communiquer entre nous. 

Elles m’ont permis de me poser des questions, et de comprendre comment nous faisons avec le digital et les applications de rencontre. Derrière un écran comment nous pouvons utiliser ces codes ? 

Est-ce que du coup cela parfois nous empêche pas de rencontrer quelqu’un ? Est-ce ça n’entraine pas parfois des situations gênantes ? Est-ce n’est pas à cause de ça qu’on se fait ghoster ? 

Pour avoir des réponse à ces questions je vous laisse lire mon mémoire et apprendre plus nos interactions  et sur comment nous faisons pour rencontrer du monde en 2022.