La E-santé de demain : des opportunités à saisir

La E-santé de demain : des opportunités à saisir

Dans le cadre de ma formation au MBA Digital Marketing et Business, j’ai eu l’occasion de réaliser une thèse professionnelle. J’ai choisi d’accès le sujet sur l’accélération digitale de la santé, et de discuter des opportunités à saisir dans la relation patients professionnels de santé.

Grâce aux interviews effectuées avec différents professionnels du secteur de la santé et du digitale, et grâce aussi au travail de recherche accomplie pour construire cette thèse professionnelle, et pour répondre à la problématique, je suis en mesure de proposer différentes opportunités, et recommandations à saisir pour améliorer et maintenir l’accélération digitale de la santé dans les relations entre patients et professionnels de santé.

En voici quelques-unes :

  • Former les professionnels de santé et les patients

En effet, bien que les nouvelles générations bénéficient, dès la faculté de cours sur la santé digitale, les professionnels en activité, eux doivent s’adapter et se renseigner par eux-mêmes sur les nouveaux outils technologiques. Le besoin devient très important. Afin de toujours améliorer la relation entre le patient et son professionnel de santé, il nécessaire de développer des propositions de formation pour les médecins dans la santé numérique actuelle. Ils ont besoin d’avoir une vision claire de ce qui existe pourquoi est-ce que cela existe et en quoi cela peut améliorer leur quotidien. Les professionnels de santé n’ont pas le temps ni l’envie de se former seuls, mais saisiraient bien l’occasion d’une formation groupée, organisée, si elle leur est on leur proposé. Ils ont un grand besoin de mettre à jour leur connaissances dans le domaine.

  • Interopérabilité

Aujourd’hui, la capacité d’échanger des informations provenant de sources différentes entre les applications, les bases de données et les systèmes d’information est cruciale pour la E-santé puisse se développer.
Sans interopérabilité les parcours de soins sont moins efficients.

Dans la E-santé, l’échange de données est fondamental, puisque ça influe sur la bonne coordination des soins et sur le suivi des patients. Toutefois, tous les professionnels de santé n’utilisent pas forcément les mêmes logiciels, mais pour suivre correctement un patient, les données de tous les logiciels doivent être mises en commun.

L’interopérabilité permet aux professionnels de santé de partager plus facilement des informations concernant les patients, et améliorer le diagnostic… Ce qui rend les soins plus efficaces, en rassemblant toutes les informations des patients, on évite d’effectuer des tests redondants, et détient un maximum d’éléments en main pour prendre les bonnes décisions.

La centralisation et la clarification des données patients sont nécessaires.
Il est indispensable de développer l’interopérabilité dans la santé numérique si nous voulons espérer continuer de développer le secteur.

  • Mieux coordonner les soins et les échanges entre professionnels de santé

Il existe une vraie opportunité à développer autour de la coopération et des échanges entre professionnels de santé.
En effet, ces derniers ont souvent besoin la nécessité de communiquer entre eux, d’échanger des données de se conseiller dans certain cas. Aujourd’hui la télé expertise existe bien pour répondre à ce besoin, mais elle est mal ou peu exploitée. Souvent les professionnels de santé préfèrent communiquer et se demander conseils par whatsapp plutôt que par des applications ou sites dédiés.

Aussi, ils sont amenés à rediriger leurs patients vers d’autres professionnels médicaux, ces redirections se font généralement par écrit sur une ordonnance qui est remise au patient afin qu’il puisse la transmettre au confrère. L’objectif serait donc de faciliter ces échanges, de les optimiser afin de faire gagner du temps aux professionnels de santé et au patient. A terme, le développement d’un outil répondant aux besoins cités précédemment sera un outil réussi et comprit de tous qui sera utilisé comme il le faut.

L’utilisation d’un service digital de redirection de patient permettrai également un meilleur suivi de l’historique des soins, et une meilleure traçabilité pour les professionnels médicaux ; certains ont évoqué le besoin de connaitre l’évolution de la santé de leur patient précédemment redirigé. La numérisation peut apporter une solution à cette demande.

  • Médecine de prévention

On constate de plus en plus que la médecine évolue et tend vers une médecine de prévention plutôt que de soin. En effet, c’est bien ce qui est préconisé par les professionnels de santé, qui essaient de sensibiliser les patients à leur propre santé. Les outils numériques sont indispensables à cette sensibilisation. On peut imaginer des applications qui recommandent des pratiques à faire pour éviter les problèmes et les besoins de consulter. Des outils d’auto-diagnostic peuvent aussi aider.

  • Le métaverse et la santé : Des consultations à distance dans un cadre médical 3D.

Comme évoqué précédemment, la crise Covid a contribué à l’accélération de l’utilisation de téléconsultations entre les patients et les professionnels de santé. Cependant, ces derniers s’accordent pour exprimer un manque d’intimité ou de cadre médical dans la pratique de consultation à distance. Ce manque pourrait affecter la confiance du patient envers son équipe médicale.

Grâce au métaverse, ce problème pourrait être réglé. On peut facilement imaginer que cette nouvelle technologie intégrée à la santé permettrait au patient d’être immergé dans le cabinet de son médecin en 3D, sans bouger de chez lui.
Des communautés virtuelles de patients pourraient aussi se développer, et ainsi, voir apparaitre des espaces virtuels permettant des réunions de groupes entre personnes qui ont des maladies chroniques, ou encore le développement de thérapie de groupe à distance. L’objectif est donc de rendre encore plus réelles les consultations, ou réunions à distance.