La gen Z, doit pas être sous-estimée.

Il est difficile d’imaginer un monde sans Internet, surtout chez la génération Z.

Des milliards de personnes sont connectées dans le monde via Internet. Allant d’une recherche d’informations pour faire du shopping ou aller à la banque, notre smartphone est devenu une extension de notre bras, un élément essentiel de notre vie quotidienne.

En constante évolution, le marketing digital prend de plus en plus d’importance dans notre vie quotidienne et dans notre façon de consommer.

C’est pour cette raison que j’ai choisi d’étudier cette influence digitale sur la génération Z et en quoi leur consommation est tournée autour du brand content.

Un Community Manager pour ses réseaux sociaux

La génération Z étant très attachée aux réseaux sociaux, missionner un Community Manager 2.0 est un atout stratégique. Il est le professionnel qui va gérer l’identité numérique de la marque sur les réseaux sociaux, en y déployant et en y affinant la stratégie digitale.

La Génération Z a engendré plusieurs types de communautés. Celle ci demande à être animées différemment pour en tirer pleinement profit. La communauté de partage, dans laquelle les membres témoignent de leur expérience avec la marque. La communauté de collaboration, dont les membres jouent un rôle participatif et font vivre l’actualité de la marque. La communauté d’influence, dont les membres vont développer la visibilité et la notoriété.

Des médias visuels sur-mesures

La vidéo est un média très prisé par les internautes que se soit les story, tiktok ou Youtube, la Génération Z en est friande. Elle se connecte d’ailleurs quotidiennement sur des plateformes uniquement dédiées à ce format. Pour les marques, c’est une véritable aubaine. D’autant que les messages sont mieux mémorisés lorsqu’ils sont transmis par le biais de la vidéo.

Personnaliser sa communication au maximum

Si la connaissance de sa cible est toujours une préoccupation pour le marketing, elle est encore plus décisive vis-à-vis de la génération Z. Les campagnes généralistes n’ont que peu d’effet sur elle. Il est important de miser sur personal branding, dont les retombées sont bien plus fructueuses.

Les marques doivent donc préférer une communication ciblée, affinée, déclinée par sous groupes. Car la génération Z fonctionne par réseaux, par communautés, et il est fréquent qu’un même membre en fréquente plusieurs.

Une stratégie marketing efficace via google adward ou facebook, envers la génération Z consiste à intégrer les mêmes communautés que son public cible.

DE NOUVEAU ENJEUX

Au-delà de personnaliser son mode de marketing digital et de comprendre les différents acteurs du marché, une étude de Media Update, met en avant le fait que les Z misent de plus en plus sur les marques engagées sur le plan sociétal.

Comme l’explique le site, « la Gen Z veut avoir l’impression de faire la différence en dépensant son argent dans des entreprises qui accordent de l’attention à l’environnement, à leurs communautés et à leurs employés ».

C’est clairement ce qu’a d’ailleurs confirmé une récente étude menée par Getty Images. Elle révèle que les Z réclament plus d’engagement et plus d’inclusivité de la part des marques qu’ils consomment. En d’autres termes, un simple produit ne suffit plus à les séduire : les jeunes veulent également acheter un état d’esprit, un discours, un engagement.

Enfin, le dernier point à garder en tête, particulièrement en cette période de crise sanitaire, c’est le fait que les jeunes misent plus que jamais sur le e-commerce.

Depuis le déconfinement, nombreux sont les adolescents qui privilégient largement les achats en ligne aux achats physiques. Notamment Instagram, Pinterest et Snapchat, qui déploient de nouveaux outils pour inciter les socionautes à réaliser leurs achats directement sur leurs plateformes. Alors soyons prêt : la génération A ne nous attendra pas la prochaine fois !