Le Consumer Electronic Show (CES), plus grand salon B to B de l’électronique grand public du monde, avec 170.000 visiteurs et près de 4.000 exposants, s’est tenu du 5 au 8 ­janvier à Las Vegas.

 Cet événement est devenu LE rendez-vous de l’année pour les start-up françaises qui sont venues en masse exposer. Plus de 230 start-up françaises présentaient leurs innovations cette année. Elles y recherchent de la visibilité et des contacts pour distribuer, fabriquer ou faire connaître leurs produits. Le marché américain est porteur et cet événement peut leur permettre de  rencontrer des distributeurs du monde entier.

 Selon un questionnaire réalisé par le grand ordonnateur de l’écosystème des start-up français, la mission French Tech, 95 % des start-up participantes au CES en 2016, en dressaient un bilan positif et 74 % recommanderaient ce salon à d’autres.

Le stand Eureka Park qui accueille des start-up du monde entier est de plus en plus prisé. D’édition en édition, les pépites françaises se pressent au portillon pour y décrocher une place. Le salon ne cesse de se développer. En 2004, 50 jeunes entreprises hexagonales avaient fait le déplacement. Cette année, 250 entreprises et structures étaient présentes.

On retrouve de grandes tendances autour des objets connectés, comme Bibelib et sa valise connectée et l’intelligence artificielle et les assistants personnels comme Wiidii, qui a présenté son compagnon connecté hybride. La réalité virtuelle et la réalité augmentée étaient aussi au programme ! Des innovations qui posent la question de la sécurité des données personnelles ont suscité l’intérêt des visiteurs.

De la qualité en quantité…

47 innovations françaises ont reçu un CES Innovation Award, ce qui représente environ 10% de l’ensemble des concepts primés.

Sources :

tourmag.com

lafrenchtech.com