Le bitcoin est une monnaie virtuelle cryptographique. Créée en 2008 et opensourcée en 2009, son indice boursier a augmenté de 3 648 549% depuis sa création. La finance se fascine pour la monnaie digitale du bitcoin, et elle a bien raison : 402% d’augmentation sur l’indice boursier les 12 derniers mois, une valeur en constante augmentation. Comment expliquer cette hausse étonnante de coût ? Le bitcoin va t’il à terme prendre la place de l’or comme valeur refuge ?

Création monétaire et valeur de la monnaie – La comparaison avec le Bitcoin

La création d’une monnaie pose plusieurs questions dont celle, évidente, de sa création : une monnaie est créée et émise par la banque centrale d’un état ou d’une confédération d’états (la FED aux USA, la BCE en Europe par exemple). Dans le cas du bitcoin, sa création n’est pas soumise à une autorité de création/régulation monétaire. En plus d’être une monnaie, le bitcoin est également un processus de paiement, qui fonctionne grâce au blockchain. Le bitcoin est divisible en 1 million de sous-unités individuelles, contrairement aux monnaies classiques divisibles en 100 sous-unités (1€ = 100 centimes d’€).

La question de la valeur et du volume du bitcoin se pose. Le « prix » d’une monnaie classique varie en fonction de sa masse et des échanges lui étant relatifs, et également en fonction de la confiance que l’émetteur (c’est à dire les banques centrales dans ce cas particulier) accorde à la monnaie. Comme nous l’avons vu, les banques centrales créent de la masse monétaire, et de ce fait, ces modifications jouent sur la valeur même de la monnaie et sur l’économie réelle. Le bitcoin, lui, ne se créé pas de la même façon. Il n’est pas soumis à une autorité financière comme les monnaies traditionnelles : la création de nouveaux bitcoins passe par les transactions de bitcoins. Explications.

Les acteurs de la création du bitcoin sont les « mineurs de bitcoins ».

Ces derniers vérifient les transactions et les regroupent dans des blocs de transactions. Le « protocole Bitcoin » impose ensuite des opérations de calculs difficiles à effectuer pour un ordinateur. Le premier mineur à résoudre un bloc se voit remettre des bitcoins. C’est ainsi que la masse monétaire des bitcoins augmente, de façon linéaire, à l’aide d’algorithmes informatiques. Cet algorithme est même programmé pour créer une quantité limitée de cette monnaie jusqu’en 2140, sa masse monétaire étant estimée à 21 millions de bitcoins lors de la fin du processus de création. (source : https://bitcointalk.org/index.php?topic=314825.0)

Mais pourquoi une telle augmentation du cours ?

Le Bitcoin a maintenant comme tout autre produit financier un cours, et comme nous l’avons vu, celui-ci est exponentiel, sa valeur ne cesse d’augmenter (+402% sur les 12 derniers mois).

Pourquoi une telle hausse si soudaine ? Quels phénomènes socio-économiques ou financiers expliquent cette montée brutale du cours ?

On a vu récemment un vaste piratage informatique faire souffler un vent de panique sur les écosystèmes informatiques du monde entier. Les pirates demandaient d’ailleurs leur rançon en bitcoin, car cette monnaie est intraçable. La montée subite du nombre de demandeurs aurait pu faire augmenter mécaniquement le prix de la cryptomonnaie. Mais les financiers s’accorderaient plus sur des tendances naturelles, relatives à la confiance que le marché attribue à un produit financier. Explications.

Le bitcoin a été créé en 2009. Le temps de sa démocratisation dans les esprits, de la compréhension de son système d’échange et de valeur est maintenant révolu. Etant devenu la cryptomonnaie de référence vis à vis des autres cryptomonnaies (car il en existe d’autres comme l’ethereum, le dogecoin ou le dash) le bitcoin est la monnaie la plus valorisée par parmi les monnaies digitales. Pour faire simple, le bitcoin est devenu le « dollar » de la cryptomonnaie, c’est à dire la monnaie digitale en vers laquelle le marché a le plus de confiance. Une autre explication peut aussi venir de la rareté de cette monnaie, puisque contrairement à une monnaie classique, on en connaît la masse monétaire définitive sur le long terme du fait que l’on connaît son processus de création algorithmique, or la rareté d’une denrée fait augmenter mécaniquement son prix, à l’inverse des dollars ou des euros qui perdent mécaniquement de leur valeur d’échange vis-à-vis de l’or du fait de l’augmentation de leur volume respectif.

 

Le Bitcoin peut-il se perdre de sa valeur ?

 

En analysant les graphiques boursiers, on se demande comment le Bitcoin peut perdre en valeur, perdre la confiance des acteurs du marché et des utilisateurs de la cryptomonnaie. Il ne faut pas oublier que le Bitcoin reste un produit comme un autre, avec des acheteurs et des vendeurs, bien que son système de création soit bien particulier. Imaginons un immense bug mettant hors de service les serveurs permettant le fonctionnement du blockchain, et faisant perdre à des utilisateurs l’usage ou la possession de leurs bitcoins : de fait, la confiance envers le blockchain et le bitcoin seraient réduites, les possesseurs chercheraient à vendre leur bitcoins, entraînant une baisse des prix, car la demande deviendrait inférieure à l’offre, et il ne serait plus intéressant ou rentable de continuer le processus de création du bitcoin, on assisterait à une disparition pure et simple de la cryptomonnaie. De là à ce que ces projections soient réelles, le bitcoin semble avoir encore une belle marge de progression de son indice.