Avec l’objectif de révolutionner le e-commerce en jouant le rôle de passerelle entre le consommateur et le commerçant, de nombreuses sociétés se lancent ou se sont déjà lancées dans cette technologie qui permet de « shazamer » des objets.

Il s’agit d’applications avec une fonction de recherche de biens de consommation à partir d’une photo. Le fonctionnement de ce service est très simple : le client ouvre sur son mobile l’application dédiée, prend la photo de quelque chose qui lui plait, et découvre des suggestions de produits similaires.

 

Un succès sur le marché chinois :  Taobao

Taobao est la plus grande plateforme d’achat en ligne en Chine, elle peut aisément être comparée aux géants de l’e-commerce Ebay et Amazon. Elle a été crée par le groupe chinois Alibaba en 2003.

Taobao est un lieu où entreprises et individus peuvent vendre leurs produits (vêtements, produits santé, objets de décoration, etc.) La plateforme compte pas moins de 8 millions de marchants actifs, où beaucoup d’entres eux ont leur propre store sur l’application mobile.

Taobao ouvre le champ des possibles, le choix est beaucoup plus large que sur n’importe quel autre site de e-commerce. La concurrence est telle que les chinois n’hésitent pas à négocier les prix affichés ou le coût de la livraison.

De plus Taobao développe de nombreux services pour permettre de rendre l’expérience d’achats plus complète pour ses utilisateurs, telle que l’option de reconnaissance visuelle.

Dans l’application lorsque l’on clique sur l’icône de l’appareil photo, on peut soit prendre une photo ou en ouvrir une depuis la pellicule, on la recarde ensuite sur l’objet ou le vêtement voulu. L’application va utiliser un algorithme pour trouver dans son moteur de recherche tous les produits correspondants similaires, avec bien sûr toutes sortes de prix.

Développement de nombreuses autres applications qui facilitent l’achat

Elles peuvent être conçues comme un réseau social, un media ou un site marchand, toutes ont un point commun : elles sont à la fois intermédiaires et rendent l’achat un jeu d’enfant.  Quelques exemples d’applications :

  • Overlay : permet en scannant une page, de retrouver l’ensemble des produits sur écran et de poursuivre directement sur le site marchand de la marque.
  • Selectionnist : permet d’acheter en une photo les produits présentés dans un magazine – mode, beauté, culture, ou enfants.
  • Snap’n’see : permet d’accéder au contenu de manière simple et spontanée. N’importe quel élément du réel peut être reconnu, scanné et connecté à du contenu virtuel.
  • Smarsty : capture n’importe quelle image, n’importe quel objet que vous aurez choisi pour en révéler toutes les opportunités cachées : informations, conseils, avantages, idées.
  • Asap54 : permet de reconnaître à partir d’une photo le modèle et la provenance de n’importe quel vêtement ou accessoire. L’application vous met ensuite sur le site de la marque, où vous pouvez acheter l’objet qui vous intéresse.
  • Wheretoget : permet à l’utilisateur en postant une simple photo sur la plateforme via l’application mobile, de retrouver rapidement où acheter les vêtements et accessoires découverts dans la rue, dans les magazines ou sur les réseaux sociaux

Nombreuses sont les marques qui ont désormais intégré de l’interactivité dans leurs applications propres ou leurs catalogues. Ces contenus flashables améliorent bien sûr le parcours client.

La reconnaissance visuelle a  donc de beaux jours devant elle.