En 2020, les musées français ont accéléré leur transformation numérique pour faire face à la crise sanitaire. Avec 100 % des publics devenus empêchés, s’assurer une présence numérique forte est une priorité. Si les outils pour créer des expériences culturelles virtuelles sont de plus en plus utilisés, le changement de paradigme propre au digital ouvre de nouvelles perspectives encore peu explorées.

Homepage site musée Centre Pompidou 2020

Le site internet constitue le pilier manifeste d’une présence en ligne forte, pilier dont s’est emparé le Centre Pompidou cette année. En novembre 2020, la 1ère collection d’art moderne et contemporain d’Europe a inauguré son nouveau site et lancé son média en ligne Le Magazine. Lors du 1er confinement, le musée a créé un ciné-club digital, le jeu de plateforme Prisme 7 et la visite virtuelle de l’exposition Mirò. Dans la continuité de cette stratégie digitale renforcée, le musée a conçu une expérience dédiée au public.

Au-delà de l’enrichissement des collections numérisées – 90 000 / 120 000 œuvres – le public est placé au cœur du développement des nouveaux services. Le site est notamment responsive, pensé mobile-first. Il comprend désormais un portail vidéo éditorialisé. Cela répond à l’émergence de ce type de format dans les pratiques des internautes. Ainsi, le visiteur a accès à un ensemble de contenus éducatifs pour prolonger sa navigation au-delà des informations pratiques.

Compte TikTok Chateau de Versailles Musée de l'Armée

Les réseaux sociaux constituent des canaux de diffusion numérique de la culture puissants par leurs nombres d’utilisateurs. Instagram, le réseau de l’image, apparaît comme la plateforme idéale pour valoriser les collections des musées. Toutefois, l’expansion de Tiktok pendant le 1er confinement (utilisateurs mensuels x4 par rapport à 2019) et sa popularité auprès de la Gen Z ont conduit quelques institutions culturelles à ouvrir leur compte. Tiktok revendique des valeurs d’authenticité et de créativité pour son audience cible. Le musée doit donc réinventer son image pour proposer des formats adaptés.

Les contenus sur Tiktok se présentent sous la forme de vidéos verticales d’une durée maximale de 1 minute. La texture sonore y joue un rôle important pour capter l’attention de l’internaute. De nombreuses communautés se sont développées avec des codes propres :

  • Le Château de Versailles produit un contenu qui se rapproche majoritairement de la communauté voyage, avec de nombreux plans cinématiques.
  • Les vidéos les plus vues du Musée de l’Armée cassent la frontière entre l’internaute et le musée avec humour.

Nuit des Musées Chez Nous 2020

La Nuit des Musées, événement européen annuel, a pour but d’ouvrir les portes des musées. Cette action permet de toucher des publics éloignés grâce à une communication massive. En 2019, la proposition a séduit plus de deux millions de visiteurs. En 2020, après un report, la 16e édition s’est finalement déroulée en ligne #NuitDesMuséesChezNous.

Le site officiel et les médias ont proposé et diffusé le programme des différentes actions menées. Les musées français ont pu tester et diffuser de nouveaux formats en ligne : visites en live et jeux sur les réseaux sociaux, visite vidéo, podcasts, exploration des collections en lignes. Toutefois, le parcours visiteur virtuel doit encore être amélioré pour favoriser la navigation d’une visite à une autre. Contrairement à un événement physique, l’attention et la rétention du visiteur ne bénéficient pas du cadre immersif du lieu. En outre, il est nécessaire de repenser les interactions pour ne pas déprimer seul dans sa visite comme le relevait Omer Pesquer.

Parmi les propositions de visites virtuelles :

  • La Balade organisée au Musée Rodin avec Catherine Chevillot et David Abittan, produite par le Ministère de la Culture et tema.archi (replay) : double plans qui permettent à la fois de suivre la déambulation entre la Directrice du musée et le visiteur et d’avoir des focus sur les œuvres ; sélection de quelques questions du public.
  • La vidéo visite de l’exposition Luxes du Musée des arts décoratifs par Loic Prigent : le ton propre au journaliste et vidéaste Loic Prigent embarque le visiteur, lui offrant connaissances et délectation.

Le confinement a ouvert de nouveaux territoires d’exploration pour les musées. Le développement d’expériences virtuelles complémentaires à la visite physique permet de mieux connaître les visiteurs dans leur diversité. Il devient en effet possible de collecter des connaissances visiteur riches grâce aux outils digitaux. Le musée peut affiner la segmentation de ses publics. En outre, la communication sur les réseaux sociaux est une opportunité pour nourrir le lien entre le musée et ses publics en plaçant ceux-ci au coeur de la stratégie.