Les Placements de produit in-game

Les placements de produit in-game

3,2 milliards : Non, il ne s’agit pas de la valeur du marché des jeux vidéo mais bien du nombre de joueurs à travers le monde entier en 2022, soit 40% de la population mondiale (BDM, 2022). Un marché florissant depuis une vingtaine d’années réalisant en 2021, 175 milliards de dollars de chiffre d’affaires à l’échelle mondiale (Statistica, 2021).

Cette industrie, devenue l’une des industries du divertissement les plus lucratives après la période du COVID-19, attire de plus en plus d’annonceurs, désireux de toucher ces milliards de consommateurs insaisissables et pourtant qui dégagent un potentiel pouvant contribuer à la valorisation de l’image de leurs marques.

De ce fait, il est pertinent de s’intéresser à leurs techniques pour atteindre les joueurs à travers les jeux où ils intègrent leur marque. Il s’agit du placement de produit in-game.

Une pratique qui a commencé avec Malboro et Pepsi en 1982 dans « Pole Position », où le but est d’intégrer des éléments visuels de la marque (comme son produit) au sein d’un jeu vidéo de manière suffisamment visible pour qu’elle puisse être remarquée par le joueur, tout en évitant d’interrompre son expérience de jeu, au risque de le frustrer et d’impacter sa propre image de marque.

Placement de Malboro dans le jeu de course "Pole Position" (1982)

Cette pratique peut se manifester sous plusieurs formes, comme sous la forme d’un panneau publicitaire au sein du monde virtuel du jeu, apportant du réalisme au gameplay.

Les annonceurs peuvent aller jusqu’à intégrer leur marque sous la forme de contenus utilisables par les joueurs dans le jeu, Pour augmenter l’engagement des joueurs envers la marque.

Voilà ce que recherchent les marques aujourd’hui, désormais obligées d’innover leur manière de communication sur des marchés concurrentielles très tendus rendant la singularité des marques de plus en plus compliquée.

C’est pour cela que j’ai décidé de traiter le sujet des placements de produit in– game, car ils représentent un moyen de communication moderne et représentant une alternative intéressante au placement de produit dans les films pour les annonceurs.

La problématique traitée est :

Quelle place peut prendre le placement de produit in-game (mêlée à l’optimisation de l’expérience des joueurs) dans l’élaboration d’une stratégie de branding des marques aujourd’hui ?

Une problématique adressée aux des annonceurs souhaitant faire leurs premiers pas dans l’univers du gaming, car il est crucial pour eux de comprendre comment les placements de produit in-game peut contribuer à la force de leur stratégie de branding.

Encore aujourd’hui, nous n’échappons pas à des placements de produit mal réalisés et/ou non acceptés par les joueurs. Cela déclenche alors un impact négatif réel sur l’image de marque (et probablement celui de l’éditeur dans le risque est double tranchant) et rend la stratégie de branding de la marque contre productive. Nous pensions notamment aux vidéos publicitaires dans « NBA 2K21 » qui interrompaient l’expérience des joueurs en plein dans le jeu (placement mal réalisé et suscitant de la frustration chez les joueurs) ou les panneaux publicitaires intégrés dans le monde ouvert de « Battlefield 2042 » (non accepté par les joueurs).

Vidéo publicitaire dans le gameplay de NBA 2K21

Si le sujet vous intéresse, je serai ravie d’échanger dessus sur Linkedin.

À bientôt !